RechercherRechercher  AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Vampire] Lucrezio De Santis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 51
Lien de sang ? : En cours
MessageSujet: [Vampire] Lucrezio De Santis Mar 30 Juin - 12:43

550 de large
Lucrezio De Santis

100x100

Nom :

De Santis

Prénom :

Lucrezio

Race :

Vampire
100x100

Age :

 1300 ans (mordu à 28 ans)

Date de naissance :

 22/12/2000

Lieu de naissance :

De Messine en Sicile
100x100

Calice ou Esclave de chair ?

-

Métier/Activité

Infirmier


Votre Histoire...
Lucrezio est né il y a bien longtemps maintenant. Dans les années deux milles en Italie, ou plutôt, en Sicile, à la frontière de l'Italie du sud. Sa famille avait les moyens et travaillait pourtant à la solde d'un groupe mafieux. Il faut dire que leur nom imposait une certaine noblesse acquisse il y a des siècles auparavant.  S'ils travaillaient ainsi pour la mafia, c'était bien évidemment pour imposer leur nom. Ils étaient également très bien placé, à la frontière, pouvant ainsi garder un œil sur les mafias du sud de l'Italie.

Le couple étaient chargés d'assassiner leurs rivaux ou bien ceux qui se rebellaient contre le clan. Qu'ils soient juste résident, comme employé dans le gang. Lucrezio est né dans cette famille bercé par la violence et le sang. Il n'était pas seul à naître ce jour-là. Le blondinet avait un frère jumeau qui fut nommé : « Vicenzo ». Plus frêle que lui, c'est une certitude.

Les deux jumeaux grandirent dans ce climat, voyant très peu leurs parents et confronté très jeune à l'assassina. Ils reçurent une éducation très noble et en même temps, il avait aussi des cours sur la mafia pour laquelle ils travailleraient plus tard, des cours d'assassina et bientôt, la maîtrise d'armes à feu et armes blanchee. Lucrezio était un enfant dont la capacité de concentration était proche de zéro. Toujours à chercher à jouer avec son frère. Frère qui se laissait facilement dissipé par son jumeau. Ils firent pas mal de bêtises ensemble, il faut dire que tout deux étaient très complices. C'étaient de vrai jumeaux et avaient tellement de mal à se passer l'un de l'autre, comme s'ils étaient complémentaires. Vicenzo dormait toujours avec son frère et ceux jusqu'à leur douze ans où on les força à dormir chacun dans un lit séparé. Pour leur bien, de peur qu'ils ne s'enferment un peu trop dans leur propre sphère.

Ce fut également à ce moment-là que les deux frères furent amenés à des diners de la pègre. Des soirées également, où ils devaient s'habiller aux quatre épingles pour faire bonne impression et pourquoi ne pas, trouver leur compagne future. Ils restaient inséparables, il était difficile de les séparer, même dans les soirées. Sauf lorsqu'une fille invitée l'un ou l'autre à danser. Aucun des deux ne disait non. Il fallait faire bonne impression.

Ils eurent chacun des petites amies, mais cela ne durait jamais bien longtemps. La complicité des deux frères rendaient les amourettes bien difficiles, pour peu que les garçons proposent un ménage à quatre.

Avec l'âge, les deux garçons complétèrent leur formation d'assassin et se mirent donc à assassiner leurs rivaux. Pour Lucrezio, ce n'était pas possible. Il ne se voyait pas tuer d'autre être humain, qu'importe la raison. Par ailleurs, pour lui, la mafia n'était pas un endroit très sain. Il souhaitait de tout cœur la quitter. Malheureusement, la quitter signifiait le plus souvent de mourir. Vicenzo ne faisait que de ça, empêcher son frère de la quitter, lui promettant d'endosser et de faire tous les meurtres qu'il avait à commettre, à sa place, afin qu'il ne puisse jamais souffrir d'avoir ôté la vie à quelqu'un. Ils étaient comme opposés. Lucrezio était quelqu'un de pacifique et de bon. Vicenzo avait endossé tout ce qui pouvait être mal, bien moins doué en relation humain, il parlait peu et était souvent bien trop franc pour qu'on lui parle sans se prendre une remarque désobligeante. C'était comme le jour et la nuit pour les jumeaux.

A dix-huit ans, tous les deux se marièrent avec une femme choisit plus tard son statut au sein du groupe, que pour leur beauté intellectuelle et physique. Elles étaient âgées de cinq ans de plus que les jumeaux et en voulaient autant à leur argent, qu'à leur titre, qui permettait une protection assurée. Lucrezio et son frère firent tout de même un ménage à trois dans une grande maison. Ils continuèrent leur assassina, étant au final, peu présent à leur domicile.

Ils eurent tout de même des enfants. Vicenzo eut deux petites filles et Lucrezio eut deux garçons et une fille. Il faut dire que ce fut quelque peu forcé. Il fallait assurer la pérennité de la famille et plus ils y avaient d'enfants, plus la communauté s'agrandirait. Mais les deux jumeaux n'éduquèrent que très peu leurs enfants, bien trop occupé à aller à droite et à gauche.

Et puis, ils arrivèrent à leurs vingt-huit ans. Une grande cérémonie eut lieu. Mieux que ça, ce fut comme un baptême, un baptême peu ordinaire qui se fit sans vraiment qu'on ne leur demande leur avis. Bien sûr qu'ils surent tous les deux de quoi il s'agissait. Lucrezio en avait même peur, très peur. Il ne voulait pas la faire cette cérémonie. Déjà qu'on lui avait forcé à ornementer son corps de diverses tatouages représentant leur famille, maintenant, il allait devoir mettre son corps en jeu pour l'éternité. En effet, la mafia pour laquelle ils travaillaient, avait à sa tête des vampires depuis quelques temps, les anciens dirigeant étaient morts, toutes leur famille décimé. Le restant du gang devait soit suivre, soit mourir. Les parents avaient décidé de fuir et en étaient morts, obligeant les enfants à revoir leur choix et rester, devant passer par la transformation en vampire.

Il faut dire qu'on ventait leur assassina dans tout le groupe, bien qu'en vérité, ce n'était que Vicenzo qui les faisait malgré leur travail en duo. Cette fois-ci justement, il ne pouvait endosser la responsabilité de son frère, ils allaient tous les deux être tranformés quoi qu'il arrive. Et la cérémonie se passa. Deux jumeaux vampires naquirent. Leurs femmes, jugées trop vieilles, ne furent pas transformer. Leurs enfants trop jeune pour l'être également.

Ils montèrent en grades et devinrent les bras droits du nouveau chef. Leurs parents étaient déjà bien placés à l'origine, faisant partis des dix plus hauts gradés, leurs fils faisaient partis des seuls humains acceptant de les servir en devenant vampires à leur tour.

Pour Lucrezio, ce fut difficile d'accepter son nouveau corps. Il n'arrivait pas à boire du sang sans vomir juste après. Il s'en rendait malade, s'enfermant, pleurant sur son sort, cherchant par tous les moyens à mettre fin à ses jours. Son frère dû l'enfermer dans un endroit sans risque et venir le plus souvent possible pour le rassurer, lui rapportant toujours du sang dans un verre à Sangria pour tenter de le tromper. Mais l'odeur ferrique était bien trop présente pour que le blondinet s'abreuve du liquide pourpre. Plusieurs fois il demanda à Vicenzo de le tuer pour ne plus souffrir de cette condition de vampire qu'il trouvait repoussante. Son jumeau refusa, lui disant que malgré l'immortalité, il avait une femme et des enfants qui l'attendaient, qui s'inquiétaient pour lui. Ce fut à contre cœur qu'il s'efforça de vivre et de boire du sang. Il lui fallut du temps pour arriver à vraiment se faire au sang et à sa nouvelle vie. D'autant plus qu'il voyait sa femme vieillir, ses enfants prendre en âge et devenir également des vampires une fois mature. Pour autant, il resta très loin d'eux, plus proche de son jumeau avec qui il était inséparable.

Leur travail changea légèrement, ils avaient toujours des rivaux à exterminés, mais les jumeaux ne devaient pas les tuer, ils devaient les amener à la base pour qu'ils servent de poche à sang. Et cela dura bien des années. Jusqu'à aux chutes des températures. La région devenue bien plus froide, les humains finassèrent par créer des abris semi-enterrés pour se protéger du froid, ce qui rendait la chasse plus difficile. C'est aussi à ce moment-là que leur supérieur compris à quel point Lucrezio était inutile. Son frère faisait tout le travail à sa place, il était vraiment efficace, doublement efficace même. Le blondinet fut évincé, il n'avait plus le droit d'être l'un des bras droits et même Vicenzo ne pouvait rien fait pour le garder à ses côtés. Le mafieux chercha à le faire travailler sur des missions plus simples, mais là encore, c'était trop demandé à Lucrezio qui était plein de maladresse et de bonnes intentions pour faire du mal à qui que ce soit.

Les punitions ne suffisaient pas, le vampire était maladroit, un poing c'est tout. Et même servir d'homme à tout faire ne lui évitait pas les gaffes. Il en faisait tellement moins avec son jumeau, c'est comme s'ils se contenaient l'un l'autre. L'un arrivait à rendre l'autre plus sociable et l'autre parvenait à rendre plus dégourdit son frère. Ne sachant pas quoi faire de Lucrezio vu sa maladresse extrême, il servi plus de défouloir à ses semblables. Parfois même sous les yeux de son jumeau qui ne pouvait pas intervenir sous peine du même châtiment. Le blondinet subit violence, quelques tortures et viols pour apaiser ses semblables et éviter de perdre des humains, trop fragile pour subir cela.

Et cela dura, encore et encore. Même après les premières attaquent de vampires déclarés en Europe. Le groupe ne se contentait plus d'être invisible, désormais, il opérait à la vue des humains, réduisant en esclavage les villages proches. Mais voilà, en Italie, bien des groupes étaient devenus vampirique et de ce fait, une lutte de territoire avait alors lieu. Et un jour, leur groupe fut attaqué, le quartier général était visé et ceux présent à l'intérieur furent tués.

Tous ? Non. Lucrezio avait été enfermé dans la cave et était encore attaché lorsqu'on le découvre, dans sa tenue d'Adam et couvert de sang séché. Le groupe adverse le détacha et le chef le prit sous son aile, enfin, si on peut appeler ça ainsi… Même si désormais, seul le chef en avait l'exclusivité, il restait un punching ball et vide couille, accessoirement. Il se laissait vivre, n'étant plus que l'ombre de lui-même. Auparavant, il parvenait quand même à voir son frère, à lui parler et avoir un câlin de sa part, leur donnant à tous les deux l'impression de ne faire qu'un, cela suffisait à garder l'envie de vivre, ses enfants l'avaient totalement abandonnés de toute façon et sa femme était morte. Maintenant, il était seul et ne savait même pas ce qu'était devenu son frère. Il n'était pas dans le quartier général lorsque l'attaque avait eu lieu.

Il ne resta pas bien longtemps dans ce gang. A peine un an. Heureusement quelque part vu l'état dans lequel il était. On le forçant à boire du sang humain pour le maintenir envie, tant il cherchait le trépas. Le groupe quitta les lieux après une défaite, le laissa là, seul. Il resta à l'intérieur du bâtiment des jours durant avant d'enfin sortir, s'habillant, mais oubliant totalement de se laver, comme bien souvent dernièrement, il les prenait qu'avec le chef.

Lucrezio tenta d'aller voir si son frère était encore là, il retourna au quartier général de sa mafia d'origine. Mais il n'y avait plus rien du tout. L'endroit avait été rasé, il ne restait rien. Il ne restait plus qu'à partir, loin des guerres de gangs pour survivre et espérer vivre autrement qu'en haillon à servir par son corps d'autres vampires. Le blondinet a marché des jours durant, les endroits étaient quasiment déserts. Par peur de finir de nouveau esclave, le vampire monta vers le nord, encore et encore. Il s'abreuvait plus sur des carcasses humaines que sur de véritable humain. Il faut dire que le vampire n'avait plus mordu dans la chair humaine depuis pas mal de temps désormais.

Exténué, il s'effondra à peine la frontière française passée. Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était sur un matelas, des humains autour de lui. Il n'avait aucune chaîne, aucune corde pour l'entraver. Il sentait l'odeur du sang, le sien. Il s'était assit sur le matelas pour contempler la morsure douloureuse et bien ouverte, vu les marques de crocs, c'étaient sans doute des loups qui avaient tenté de le dévorer. Sa régénération lui avait sans doute sauvé la vie, en plus des humains présents autour de lui. Ils ne semblaient pas s'inquiéter en sa présence, avaient-ils remarqués qu'il s'agissait d'une créature de la nuit ? Lucrezio prit la parole et il découvrir ses crocs. Beaucoup furent effrayer, mais la chef du groupe, hé oui, c'était une femme, s'avança vers lui et fit baisser toutes armes pointés contre lui. Ce fut idiot, mais le blondinet en pleura tout en les remerciant. La femme le serra dans ses bras et il passa sa nuit à décrire pourquoi il était désormais ici, avec eux.

Ne sachant comment les remercier, il leur promis de servir la communauté comme tout être humain. La chef se tenue pour responsable de lui fournir du sang dès qu'il en aurait besoin. Avec le temps, il était évident que sa soif était moins présente et il était en mesure de boire qu'une fois par mois. Au fur et à mesure, forcé de voir la bonne volonté du blondinet, les villageois l'adoptèrent et les enfants n'avaient plus l'interdiction de l'approcher. Lucrezio avait enfin l'impression d'appartenir de nouveau à une famille. Malgré sa maladresse, on ne lui en voulait pas, elle compensait largement ses travaux des champs. Mais la guerre fit de nouveaux rages, un groupe de vampire s'approchait toujours un peu plus du village. Malgré les précautions prises et les fausses pistes pour les piéger et les détourné du village, cela ne mena à rien. Les villageois furent attaqués. Le vampire tenta de les protéger, mais vu ses faiblesses, s'était peine perdue et rapidement, le médecin du village demanda à ce qu'il parte avec lui et le restant du village, principalement les enfants et femmes, pour les protéger et fuir avec eux. Lucrezio obéit et fuit avec la troupe et le médecin du village.

Ils se cachèrent dans les montagnes. Beaucoup étaient blessés, mais aussi traumatisé par l'attaque, surtout les plus jeunes. Le blondinet lui était sous le choc d'avoir perdu la chef du village et pleura également. Il fut difficile à consoler et ce fut le médecin qui prit en charge le groupe, devenant quelque part, le chef de la petite troupe. Le blondinet s'en remit à force. Il faut dire que le généraliste lui avait bien amené qu'il était le plus âgé de tous et celui capable de vivre bien plus longtemps qu'eux, ils avaient besoin de lui pour survivre.

Les années qui suivirent, Lucrezio apprit par le biais du médecin à soigner. Ce n'était pas des soins faramineux, mais il savait prodiguer les premiers soins. C'était quelqu'un de doux, attentif, maladroit avec le matériel malheureusement. Il finit même par ne plus porter certains objets bien trop chère et trop rare. Vers la fin de sa vie, le médecin le déclara apte à être infirmier et guide pour le village. Oui, ils s'étaient installe dans la montagne où ils s'étaient réfugiés. Le blondinet mit tout en œuvre pour que les enfants, devenu adulte, puissent continuer à perpétrer leur espèce. Le vampire prenait son rôle très au sérieux et ceux même après la guerre. Le médecin est mort bien après celle-ci et la créature n'est pas devenue chef du village avant l'an 2804.

Quelques mois avant la rénovation du manoir de Roncepourpre, le village se fait de nouveau attaquer, par des pillards, des vampires certes, mais des pillards avant tout. Personne n'en réchappa, si ce n'est quelques enfants qui parvenue à se cacher. Le village fut mis à feu et à sang et dépouiller du peu de richesses qu'ils avaient. Lucrezio protégea les enfants qui restaient, six pour être exacte. Ils allaient de cinq à huit ans. Le vampire les garda avec lui, les protégeant du mieux qu'il pouvait et se refusant à se nourrir de leur sang.

Quelques mois après l'attaque, les enfants étaient bien évidemment très affaiblis. On vient le demander au manoir pour aider le médecin à soigner ceux qui se blesseraient durant les travaux ou en cas d'attaque de la part de rebelles. Le blondinet ne voulait pas abandonner les enfants à leur triste sort et ne pouvait pas non plus les emmener au manoir où ce serait bien trop dangereux pour eux, ne serait-ce qu'à cause des travaux. A contre cœur, Lucrezio se rendu discrètement au village du Bourbier, le village le plus proche et pour le moment, sans maître. Alors que les enfants étaient endormis, il les déposa devant différentes maisons avant de s'en aller, laissant à chacun une enveloppe avec une lettre contenant des informations précises sur chaque enfin et une demande de prendre soin d'eux, ainsi qu'un morceau d'ambre en pendentif, qu'ils pourraient transmettre de génération en génération en son souvenir. Il embrassa une dernière fois le front de chaque enfant avant de partir.

Lucrezio rejoignit le manoir de Roncepourpre en tant qu'infirmier. Il continua de travailler là-bas, même après la fin des travaux. C'est l'un des plus vieux habitants du manoir. Il a eu plusieurs calices bien entendu, mais les traitait avec respect et les laisser libre de repartir après dix ans passer à ses côtés. Il laissait même la possibilité à ces derniers de venir au village en sa compagnie. D'ailleurs, le blondinet regardait de loin les enfants grandir, devenir adulte, fondé une famille, les voir vieillir, décéder, laisser place à la nouvelle génération. Durant deux générations, le vampire préféra descendre au village en cachant son visage par une cape et la capuche de fourrure beige. Il sait désormais que même si la nouvelle génération connait son nom et connaissent brièvement son apparence par les écrit ou peut-être par des croquis, il est désormais un inconnu qui a certes, sauvé des humains et est sans doute encore très apprécié par les descendant, mais il préfère se faire petit, d'autant plus que certains petits enfants sont désormais venus en tant que Calice au manoir. Tous étaient même très obéissants, reconnaissant envers les vampires.


100x100

Votre plus grand rêve :

C’est utopique mais… J’aimerais ne plus jamais dépendre du sang humain.

Votre plus grande faiblesse :

Ma maladresse légendaire !

Votre péché mignon :

Le chocolat et la sangria rouge, on m'en donnait beaucoup auparavant et ça fonctionnaient très bien comme aphrodisiaques sur moi, mais moi j'aime en manger par gourmandise surtout...
100x100

Etes-vous majeur ?

Depuis longtemps
100x100

Comment avez-vous trouvé le forum ?

J’y suis déjà~

Quelque chose à dire à propos du forum?

Bon courage aux nouveaux Admins !

Et vous avez lu le règlement?

Oui !
Votre physique
♣ Taille : 1m90
♣ Poids : 80kg
♣ Couleur de cheveux : Blond
♣ Couleur des yeux : Marron avec des reflets doré à la lumière
♣ Tatouage, piercing, cicatrice ? Des tatouages qui dates de sa période avant sa transformation en vampire et qu'il ne peut plus enlever maintenant. Ce sont des tatouages principalement noirs avec quelques touches de couleurs. Il possède ainsi, une tête de mort avec des flammes bleuté au-dessus de sa clavicule droite, un cheval noir dans les flammes bleus à son bras droit, se prolongeant par des barbelées qui viennent jusqu'au poignet. Et de nouveau le cheval dans les flammes bleuté sur ses côtes de droite.

A cause de sa grande maladresse depuis l'enfance et malgré le fait qu'il soit désormais un vampire, Lucrezio est couvert de cicatrises. Principalement les mains, les genoux et les coudes. Le reste se disperse bien entre les bras et les jambes. Ce sont des chûtes, des brûlures, des coupures qui sont les causes principales de ses cicatrises.
♣ Êtes-vous vierge ? Plus du tout depuis longtemps
♣ Description : La première chose que l'on remarque, c'est sans doute ta masse de cheveux blondes à en faire mal à la tête lorsque le soleil vient la faire briller de tout son éclat, bien sûr, ne pouvant vivre au soleil, vous ne serez jamais éblouie par leur éclat. Ses mèches sont très indisciplinées, il lui faut toujours pas mal de temps pour se coiffer le matin afin de ressembler à quelque chose, autre qu'un animal à crinière devenu aveugle par la masse de cheveux qui viennent lui masquer la vue. Masqué ses yeux doré, bien qu'on les remarque moins maintenant qu'il est un vampire. Le manque de luminosité les rends bien plus sombre, tirant plus de l'ambre, voir du marron, que de l'or. Pour en revenir à ses cheveux, ils sont courts est soyeux au toucher, mais pas tellement doux. Ils ne sont pas secs, juste lisse au toucher. Juste au toucher, car Lucrezio arrive à dompté la partie gauche de sa coiffure pour essayer de les plaquer un peu vers l'arrière, tandis que les autres prennent le pli vers la droite.

Sa peau est claire, comme beaucoup de vampire. Il est loin le temps où le blondinet pouvait avoir un teinte légèrement bronzé dû au magnifique temps de Sicile. D'ailleurs, on sait que les vampires ne ressentent pas le froid, mais beaucoup s'habillent quand même chaudement en hiver. Lui non. Ses habitudes du sud lui donnent toujours l'impression d'avoir chaud. D'être bien sûr moins en nage, mais d'avoir toujours une température corporelle haute. Ce serait pour cela que Lucrezio s'habille souvent d'un t-shirt et d'un manteau non-fermé pour sortir dehors. A l'intérieur par contre, à cause de son métier, il privilégie des vêtements fermés. Ainsi, c'est souvent vêtu d'un costume sans la veste, remplacé par une blouse, qu'il vous accueillera à l'infirmerie. La veste de costard est mis après la fin de son service et encore… Elle lui sert surtout lorsqu'il doit intervenir dehors. Son look plus décontracté est réservé pour les pauses et jours de congés. Et bien entendu, il a toujours un pantalon sur ses jambes, un jean lorsqu'il est en t-shirt. Des chaussures de ville lorsqu'il travaille et des baskets en dehors.

Il est légèrement musclé, des épaules un tout petit peu large, pour un bassin étroit. La morphologie du triangle inversé donc. Son corps est bien proportionné, ses jambes ne sont pas trop longues. Ses doigts par contre son plutôt long, mais pas très fins. Par ailleurs, ce sont les premiers touchés par ses maladresses. Les cicatrises en témoignent plutôt bien. Il n'est d'ailleurs par rare que le jeune homme bande ses mains après s'être blessé. A force de se blesser pour un rien, le blondinet a abandonné l'idée de passer et repasser ses lèvres et sa salive le long de ses plaies, d'autant plus que cela donne un air très sensuel et malgré son physique déjà avantageux, Lucrezio aimerait éviter qu'on en veuille à son corps, il craint déjà suffisamment les vampires trop entreprenant. Déjà qu'une blessure occasion bien souvent un saignement et bien que ses semblables ne sont friand que du sang humain, il craint quand même de finir comme poche de sang, certains de ses anciens patrons léchaient avec gourmandise son sang lorsqu'il saignait par les multiples coups qu'il s'était prit.

Sa voix colle bien à son apparence, bien que sa maladresse et sa gentillesse le renvoi plus à un enfant. Sa voix est loin de refléter son caractère, représentant bel et bien celle d'un homme mature et au corps d'adulte. Même sa démarche n'a rien d'un enfant, il a certes, une attitude très décontracté.
Votre mental
♠ Trois qualités : Patient – Attentionné (vampire, comme humain, il se soucis du bien-être des deux) – Calme
♠ Trois défauts : Énormément maladroit – Une trop grand sensibilité (dans le sens qu’un rien peu le faire pleurer) – Aucune autorité
♠ Préférence sexuelle : Ambivalent, sans préférence. Doux dans tout les cas et très peu entreprenant lorsqu’il est dominé.
♠ Description : Lucrezio est déjà un vieux vampire, bien qu'il ne soit pas né en tant que tel au Moyen Âge ou même à l'aube de l'humanité, lui a connu la technologie. Internet ! Les outils informatiques ! Toutes ces choses pour facilité la vie de l'Homme. Autant vous dire que lorsque tout cela a disparu et que lui-même ne l'a pas vraiment vu tout de suite étant donné qu'il ne touchait quasiment plus à rien avant même l'air glacière. Il lui est parfois difficile de se dire qu'il faut envoyer une lettre pour correspondre avec quelqu'un ou bien demander à un messager de transmettre le message. Il a d'ailleurs beaucoup de mal avec les bougies. Même si désormais il est habitué, cela devient très courant que le blondinet se brûle en éteignant ou en allumant le chandelier qui lui sert de lampe de chevet. Là par contre, étant seul, il se permet de lécher la brûlure pour ne plus souffrir et pouvoir s'endormir.

Hé oui… Ce beau vampire est un grand maladroit qui se blesse chaque jour et même plusieurs fois par jour, tu parles d'un infirmier ! Au travail comme en dehors, un rien peu lui échappé les mains et c'est bien pour cela qu'il se bande les mains au moins à l'infirmerie pour éviter de se couper en faisant tombé un récipient ou même en prenant un outil légèrement coupant. Autant dire qu'il ne faut surtout pas lui donner un objet fragile et précieux à vos yeux au risque qu'il lui arrive quelque chose avant d'être en sûreté. Heureusement quelque part qu'il est infirmier, il sait quelles sont les alternatives à sa salive pour soigner naturellement ses petits bobos ou au moins les réduire, ne serait-ce qu'avec justement ses bandages aux mains qu'il change plusieurs fois par jour.

Mais il faut dire que sa maladresse lui vient aussi du fait qu'il se veut serviable rapidement, un peu trop rapidement parfois. C'est quelqu'un qui aime rendre service et se sentir utile. S'il est évincé, qu'on le met de côté, il aura tendance à penser qu'il vaudrait mieux pour lui de quitter définitivement ce monde. Que ce soit auprès des vampires, comme des humains, Lucrezio à besoin de se sentir utile à quelque chose, n'importe quoi. Sans doute une partie de ce qu'il a vécu en tant que défouloir et pute attitré, lui donne ce sentiment que sans être accepté, même à rouler dans la boue, il n'est rien. Bien sûr, son métier lui permet d'exister, malheureusement, il ne peut être au niveau des médecins du manoir et peut très bien se faire évincé si on préfère quelqu'un de plus compétant. A cause de cela, sa confiance en lui est au plus bas et c'est pour cela qu'il laisse faire aussi les humains, pour se faire autant accepter, qu'il leur vient en aide quitte à se faire réprimandé par la hiérarchie pour les avoir nourri plus que nécessaire ou bien, pour avoir un peu trop prit leur défense. Par ailleurs, il a tendance à vouloir se faire plus petit face à un vampire qui lui semble plus imposant, plus fort que lui. Qu'il soit plus âgé ou plus jeune. Lucrezio à beau être grand, il n'est pas capable de se battre et ceux malgré sa carrure, cela ne l'empêchera pas de le faire tout de même pour protéger un humain, même s'il sait que cela est perdu d'avance pour lui.

Attention ! Ce n'est pas parce qu'il protège les humains qu'il ne boit pas de sang. Il sait que cela lui ai vital. Il sait aussi que les humains ont besoin de vampire comme lui pour les protéger, enfin, si on lui passe sa maladresse, c'est surtout pour le rapport de force et de supériorité qui est apportée par leurs statuts. Lucrezio prend toujours un Calice tous les dix ans et ceux depuis le traité instauré avec le Bourbier. C'est un vampire comme on en voit peut, qui traite avec beaucoup de respect le Calice qu'il prendra ou qui se présentera à lui. Il demandera toujours pour boire du sang et acceptera si celui-ci ne veut pas. D'autant plus que contrairement à certains qui en profite pour se vider avec leur humain, lui n'est pas de ce genre-là. Le sexe n'est pas sa priorité, sa priorité, c'est le bien-être de l'humain qu'il protégera pendant dix ans. Il est capable de l'emmener au Bourbier s'il souhaite revoir les siens plusieurs fois durant les dix ans. En général, si personne ne se présente à lui, il demande à des humains qui lui semblent de faibles constitutions,  plus âgé ou qui ont subit des négligences, des punitions et des viols à outrance. Il fera tout pour que son Calice passe les dix ans au manoir dans les meilleurs conditions possible et jusqu'à présent, il a tout fait pour ne pas s'attacher plus que de raison et éviter que l'homme à sa charge ne soient éprit de lui définitivement. S'ils avaient envie l'un de l'autre, il ne se priverait pas, mais ne souhaitait en aucun cas empêcher le Calice de retrouver sa liberté après les dix ans sous prétexte qu'il l'aimait. Car il ne sait que trop bien que sa gentillesse et sa douceur ne peut que donner envie de rester avec lui. Sa maladresse en devient adorable. Sa politesse est toujours plaisante, toujours il préféra appeler le Calice par son prénom qu'utilisé les surnoms de « Calice » ou « d'esclave ».

A chaque fois qu'un Calice est reparti au Bourbier, il n'a pu s'empêcher de pleurer. Il pleure déjà facilement en temps normal, à la moindre remarque un peu trop sèche sur lui ou sur quelqu'un d'autres, cela le blesse automatiquement. Alors forcement, la perte d'une personne qu'il a connu pendant dix ans, lui faisaient mal à chaque fois.

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vampire] Lucrezio De Santis Mar 30 Juin - 13:00

Bienvenue à toi !

- Lance des confettis -

Je vois que tu es déjà parmi nous ... Mais qui es tu ? 8D
Ton personnage a l'air tout mignon au vue de ses qualités et défauts ♥

Bon courage pour la suite de ta fiche et à bientôt °^°

Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 51
Lien de sang ? : En cours
MessageSujet: Re: [Vampire] Lucrezio De Santis Mar 30 Juin - 13:20
Merci pour l'accueil !

Hé oui~ Je le cache pas alors il sera facile de savoir qui je suis rien que dans le profil xD
Il change des deux autres, c'est sûr !

Merci ! Je vais essayer de la finir avant la semaine prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Vampire] Lucrezio De Santis Mar 30 Juin - 17:19
Concernant ta fiche nous l'avons bloquée étant donné que du coup les nouvelles règles ont été mise en application, on est désolées que tu ai été pris en "sandwich" avec nos préparations qui sont achevées mais du coup il faudra attendre le temps que ton tc soit en règle avec ces nouvelles mesures. On la garde au chaud pour quand ça sera valide ! :) Bises !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 224
Lien de sang ? : Non
Esclave de Chair
Leif
MessageSujet: Re: [Vampire] Lucrezio De Santis Sam 18 Juil - 19:28




Félicitations Lulu Castagnettes !


• Je t'aime. ♥ Vraiment ce petit Lulu est vraiment mignon. Sa maladresse le rend touchant et son amour pour les humains aussi. En faire un infirmier est vraiment un rôle qui lui convient. J'ai aimé lire son histoire aussi, je la trouve vraiment très bien rédigé et travaillé. J'ai hâte de voir ce fameux frère aussi ! Vraiment, j'espère que tu vas t'amuser avec lui. Tu connais la chanson mais, si tu as la moindre question, tu sais que tu peux venir nous voir via mp ou via CB. Bon jeu ♥.

Félicitations, tu es validé et tu es à présent un résident du Manoir de Roncepourpre ! Tu as été ajouté au groupe Vampires et tu peux maintenant consulter les recherches de Maîtres/Calices ou poster la tienne ici, demander des appartements dans cette section et créer des prédéfinis ici. N'oublie pas de recenser ton avatar et ta marque !

Si tu as la moindre question, tu peux me contacter par MP n'importe quand ! Je te souhaite un excellent séjour parmi nous, et beaucoup de sang, et de plaisirs...


Leif

© Narja - Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Vampire] Lucrezio De Santis
Revenir en haut Aller en bas

[Vampire] Lucrezio De Santis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roncepourpre :: Les Archives :: Le Registre :: Fiches validées Vampires-