RechercherRechercher  AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Nikolaï de Loucastel-En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 9
MessageSujet: Nikolaï de Loucastel-En cours Mer 18 Mai - 4:30


❝Nikolaï de Loucastel



Le loup perd les dents, mais non pas la mémoire



❝ Surnom : Kolek
❝ Age :1317
❝ Race : vampire
❝ Date de naissance : 18 mai
❝ Pays d'origine :  Russie
❝ Métier :Herboriste et seigneur de Loucastel
❝ Attirance : Homme
❝ Plus grand rêve : Vivre simplement tranquillement et heureux
❝ Pêché mignon : La vodka (bien qu’il n’en consomme pas autant qu’il le souhaiterait)
❝ Plus grande peur : Perdre son amant


❝D'une pensée un souffle perdu




Merci de compléter ce formulaire un peu indiscret...
• Taille : 1m85
• Poids :82kg
• Couleur de cheveux :blond platine
• Couleur des yeux :bleus
• Tatouages, piercings, cicatrices ?il a toujours la cicatrice de la balle qui manqua de le tuer quand il était humain. Avant la guerre il s’est fait tatouer la marque de son amant sur son torse au niveau de son cœur. Ha et il porte également des lunettes.
• Description
Regardant le monde du haut de ses 1m85 Nikolaï il possède une corpulence correspondant à sa taille en plus d’avoir les épaules plutôt carrées. Ni trop fin ni trop gros c’est avec aisance et d’un pas souple qu’il se meut sur le territoire Roncepourpre, ne regardant pas les autres de haut loin de là et le sourire qui s’affiche sur son visage souhaite davantage attirer la sympathie que l’animosité.  De plus, bien que grand il ne fait pas spécialement imposant, en effet, à cause de ses traits doux et même plutôt enfantin font qu’il ressemble plus à une gentille peluche inoffensive et il faut bien avouer que son comportement n’arrange rien notamment quand, dans ses yeux bleutés, commence à luire cette lueur que peuvent avoir les enfants. On peut également noter qu’à cause de ses cheveux trop fins il ne parvient pas à coiffer sa chevelure correctement et cela fait bien longtemps qu’il a arrêté d’essayer de les maitriser c’est ainsi que ses cheveux se retrouvent toujours en bataille, ébouriffés, et cet impression un peu « foufou » qu’il donne ne fait que renforcer son côté infantile.
Bien que son visage possède des traits doux, son menton est plutôt carré et marqué, il possède une mâchoire plutôt avancée et proéminente. Il a une voix grave et qui a tendance à s’imposer, parfois bien malgré lui comme quand il cherche à se faire discret. Il fut d’ailleurs un temps où l’on pouvait percevoir un accent russe chez lui, mais aujourd’hui il est casi-inexistant, bien qu’on peut parfois le revoir dans les rares cas où il s’emporte réellement.

Enfin, en ce qui concerne le style des habits portés par Nikolaï il y en a deux qu’il affectionne particulièrement, le premier et le plus simple est celui qu’il porte quand il travaille principalement, il s’agit d’une blouse blanche qu’il laisse entrouverte qu’il porte par-dessus une chemise bleue ou rose avec une cravate changeant selon l’humeur du vampire. L’autre style qu’il apprécie et qu’il porte est plus militarisé, puisqu’il s’agit d’un vêtement rappelant l’uniforme militaire, un foulard blanc se trouvant sous sa veste et sans oublier les longues bottes allant avec.


Ce formulaire nous sera utile pour vous aider à trouver un Maître ou un Calice, alors remplissez-le avec soin !
• Trois qualités : Cultivé, intelligent, jovial
• Trois défauts : Simplet, possessif, entêté
• Préférence sexuelle : Tendre et romantique
• Description :
Bien qu’il ne le crie pas sur tous les toits et qu’en apparence et en terme de comportement Nikolaï semble être un véritable enfant ce n’est pas pour autant qu’il faut croire qu’il est idiot, loin de là même. Doté d’un intellect assez grand dans le sens où il aime être le plus cultivé possible et augmenter son savoir, ce qui fait également de lui quelqu’un de très curieux, peut-être un peu trop même, en effet quand quelque chose attire sa curiosité il peut lui arriver d’oublier les bonnes manières et faire preuve d’indiscrétion sans réellement s’en rendre compte.  Pourtant, venant d’une famille aristocratique du 19° siècle il est du genre à faire attention à la politesse et à l’étiquette.
Plein d’entrain et jovial, il est assez rare de le voir déprimé il est plutôt du genre à essayer de voir le bon côté des choses quitte à paraître naïf voir même simplet. Au fond, tout ce que souhaite le russe c’est la tranquillité d’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’on el voit rarement en colère et qu’il est plutôt du genre a proclamer des discours non-violent, notamment vis à vis des humains ayant lui-même vécu en tant que tel pendant un certain avant de devenir un vampire, d’ailleurs il apprécie guère le principe du calicat. Ceci dit, cela ne veut pas dire pour autant qu’il est sans défense et qu’il n’usera pas de la violence s’il le faut.

D’une nature protectrice, Nikolaï ne supporte pas qu’on s’en prenne à ses proches pour lesquels il a tendance à souvent s’inquiéter même quand ce n’est pas grand-chose, en effet, parfois, pour lui une simple égratignure peut devenir aussi grave qu’une profonde entaille. Possessif, particulièrement envers son amant, ce n’est pas tant par manque de confiance envers la personne ou de la jalousie mais il ressent se besoin tout bête de montrer qu’elle lui « appartient » et surement aussi parce qu’il craint de se retrouver tout seul, ce qui fait partit des grandes peur de ce pauvre nounours russe. Cela, malgré les protestations qu’on a pu lui faire, il faut dire que Nikolaï est plutôt entêté même s’il a tort par fierté il ne l’avouera pas, du moins pas directement qu’il s’est  trompé.
Il lui arrive également parfois de regretter sa vie d'humain et d'en être un peu nostalgique c'est qu'une vie de plus de 1000 ans c'est long, mais ce qu'il regrette surtout se sont des détails comme le visage de ses parents et de son frère qu'il a oublié, ou bien encore sa date de naissance exacte, des petits détails aux quels il tenait.




❝Les péripéties d'une vie

Qui ne sait que ces loups doucereux De tous les loups sont les plus dangereux.



Le début de la vie de Nikolaï n’est pas spécialement intéressant, en effet, le jeune russe est né dans quelque part dans la République de Bachkirie, un sujet de la Fédération de Russie. Né dans une famille d’un statut aisé, il n’a jamais vraiment manqué de rien. Sa mère, d’origine japonaise en plus d’être avocate, a toujours eu une certaine admiration pour le pays le plus vaste du monde. Ce n’était pas pour rien d’ailleurs qu’elle avait appris le russe durant ces études, elle avait depuis longtemps prévu de souvent venir dans ce pays. Mais, elle n’aurait jamais imaginé qu’elle trouverait un jour l’amour dans ce pays. En effet, le hasard voulu qu’elle rencontre, lors d’un de ses séjours, un jeune homme blond à qui elle demanda son chemin et avec qui elle finit par garder contact. Cet homme n’était autre que le père de Nikolaï bien sûr, au contraire de sa femme lui n’avait jamais quitté son pays natale et lorsqu’il rencontra la jeune femme il faisait des études pour devenir informaticien.
Avec le temps ses deux parents s’étaient rapprochés malgré la distance qui les séparait la majeure partie du temps, sa mère ne pouvant séjourner indéfiniment, à cette époque, en Russie devant tout d’abord finir ses études de droits. Cependant, quand ils eurent tous les deux finit leurs études sa mère quitta le japon pour s’installer avec le père de Nikolaï puis plusieurs années plus tard ils se décidèrent à avoir un enfant et c’est de cette union que naquit le jeune russe.
Ce dernier n’a d’ailleurs pas un très grand souvenir de son enfance, pourtant il a toujours trouvé qu’il avait une bonne mémoire, mais comme tout être humain la sienne n’est pas entièrement infaillible et plus le souvenir dont il veut se rappeler est lointain, plus il lui parvient flou. Cependant, s’il avait beaucoup de mal à se souvenir de son enfance c’était également parce qu’il n’avait pas vécu beaucoup d’évènements qui auraient pu la marquer. Tout ce dont il se rappelle c’est qu’il n’a pas eu une enfance malheureuse loin de là. Venant d’un milieu plutôt aisé, il était même plutôt bien gâté par ses parents et ce, bien qu’il avait un frère de trois ans son ainé, Youri Gouskov, ce dernier est légèrement plus grand que Nikolaï mais possède plus ou moins la même corpulence que son petit frère. Cependant là où Youri ressemble davantage à leur mère avec ses cheveux châtains et ses yeux verts, Nikolaï tient davantage de son père avec ses yeux bleus et sa chevelure blonde.
Ceci étant dit, il y a bien un évènement dont il se souvient de quand il était beaucoup plus jeune. C’est ce dernier même qui était à l’origine de son envie de travailler dans la médecine ou, tout du moins, de faire un métier où il pourrait soigner des gens. C’était un jour où les rayons du soleil perçaient les nuages gris qui planaient dans le ciel au-dessus de la Russie à quelques endroits. Nikolaï jouait dans le grand jardin de la résidence de ses parents avec son frère Youri, le jeune blond avait dix ans à cette époque, ils s’amusaient avec un ballon dans lequel ils frappaient avec leur pied pour se le renvoyer l’un à l’autre. Seulement l’un des deux garçons tira trop fort dans le ballon et l’envoya en l’air, il flotta quelques minutes avant de retomber dans un arbre et de se retrouver bloqué par les branches de ce dernier. Pour le récupérer son frère escalada l’arbre, s’accrochant aux branches pour s’aider dans son ascension. Nikolaï le regardait faire depuis le bas, anxieux au début il fut soulagé quand il vit son frère brandir fièrement le ballon, mais, alors qu’il redescendait, une des branches céda, Youri chuta et retombât violemment sur le sol, il se brisa le bras. Bien entendu on l’emmena rapidement à l’hôpital et on lui mit un plâtre, mais c’est en voyant cet univers qui prenait soin de son frère là où son imagination d’enfant imaginait le pire des scénarios que Nikolaï eut un déclic et qu’il comprit que plus tard lui aussi il souhaitait protéger des vies.
Quand Nikolaï finit ses études du secondaire il avait 15 ans après avoir sauté quelques classes et c’est à cet âge qu’il décida alors de se rendre en France pour faire ses études de médecine, en effet, étant issue d’une famille aisée il ne souhaitait pas se contenter du diplôme Russe qui était reconnu dans très peu de pays, c’est ainsi qu’il fit ses années d’études en France. Durant ces dernières années d’internat qui devaient le conduire à son diplôme le jeune russe fit la connaissance d’un être qui s’avèrera avoir un rôle crucial dans la suite de son histoire. Tandis que Nikolaï était de garde la nuit dans l’hôpital où il travaillait il surprit l’un de ses collègues faire ce qui lui semblait être du trafic de poches de sang. Pensant qu’il ferait mieux de ne pas s’en occuper il voulu commencer à faire demi-tour mais il heurta quelque chose faisant du bruit qui alerta bien sûr les deux autres, aussi son premier réflexe fut de courir espérant qu’il parviendrait à s’enfuir facilement. Pourtant à peine avait-il fait quelques pas qu’il se retrouva rapidement plaqué au sol. En se retournant, il se retrouva nez à nez avec l’homme qui trafiquait avec son collègue, comment il avait pu aller aussi vite pour le rattraper ? Nikolaï l’ignorait et sur le moment c’était bien le cadet de ses soucis. Bien sûr, l’homme menaça de le tuer tandis que Nikolaï jurait  qu’il garderait le silence, finalement l’homme lui proposa un marché ; il laisserait la vie au jeune russe mais en contrepartie il devrait garder le silence et l’aider dans son trafic, c’est ainsi que se finirent les études de Nikolaï travaillant à l’hôpital tout en faisant du trafic de sang.  Une fois son diplôme obtenu, le blond retourna dans son pays, à l’âge de 27 ans.
Il n’eut pas de difficulté particulière à trouver du travail en Russie, bien que débutant, les premiers pas de Nikolaï en tant que médecin furent plutôt bons. Prenant très au sérieux son rôle de chirurgien, il s’occupait bien de ses patients et faisait tout pour leur sauver la vie. Cependant, aussi bon que soit un médecin il reste un humain et un humain ne peut rien faire face à la mort et il arriva que Nikolaï ne puisse sauver quelqu’un. C’était une femme qui avait eut un accident de voiture, son mari en était ressortit sans blessures graves mais, il en était tout autre de sa femme qui ne survit pas, pourtant Nikolaï avait tout fait pour la sauver mais, il était intervenu trop tard. C’est alors abattu et énervé contre lui-même qu’il alla donner la mauvaise nouvelle au mari qui le prit plutôt mal, en réalité, s’il n’y avait pas eu des personnes autour, l’homme se serait surement jeté sur lui. Après cela Nikolaï tenta de continuer son travail bien qu’il avait toujours cette petite boule à l’estomac. Puis, un jour, alors qu’il se rendait à son travail, le mari de la femme décédée se présenta devant lui et lui tira une balle, quand Nikolaï se réveilla il était dans un lit d’hôpital. Ce qui l’avait sauvé était une maladie du nom de situs inversus c’est-à dire que son cœur se trouvait à droite et non à gauche là où l’homme l’avait visé. Il venait d’échapper de peu à la mort. Après cet incident, Nikolaï ne retourna pas à son travail, étant officiellement en arrêt maladie, et tomba en dépression, il avait l’impression que cette attaque était une punition car il n’avait pas pu sauver la femme, il resta traumatisé très longtemps et sombra même dans l’alcoolisme, la honte l’empêchant d’aller se confier à ses proches. Et puis un soir, après avoir perdu le compte des verres de vodka et avoir été jeté dehors par le barman, Nikolaï fit quelques pas, bien que cela lui demandait la majeur partie de ses forces, avant de finalement s’écrouler dans un caniveau, à moitié inconscient dans le froid de la Russie. Il était bien parti pour sûrement mourir  de froid, mais, il trouvait que c’était tout ce qu’il méritait, s’il n’avait pas pu sauver une vie pourquoi le bon à rien qu’il était devrait rester vivant ? Tandis que ses paupières commençaient à devenir de plus en plus lourdes il entendit une voix d’abord lointaine, elle se fit plus proche, c’était un homme  qui venait très certainement porter secours, Nikolaï mis du temps avant de montrer un signe de vie aux appels qui se faisaient de plus en plus pressants de l’homme. Quand il lui répondit enfin l’inconnu le releva et commença à lui poser des questions auxquelles Nikolaï ne répondaient pas forcément de manière très coopérative. En fait sans forcément être très violent il se débattait quand même un peu et l’envoyait clairement chier mais n’étant pas en état de protester il finit par se retrouver dans l’appartement de l’individu. Le point positif de cette « petite balade » c’est qu’il eut le temps de reprendre un peu ses esprits, très peu, mais assez pour donner des réponses un peu plus cohérentes. Il se fit installer dans un fauteuil et son hôte lui donna un verre d’eau qui le fit grimacer aux premiers abords pensant qu’il s’agissait d’alcool. Bien qu’encore embué il n’aurait pas été contre au moins cela l’aurait réchauffé un peu plus. Sans le presser l’inconnu commença à le questionner tout d’abord en lui demandant comment il s’appelait, information qu’il eut du mal à lâcher,  cependant quand il voulut savoir où Nikolaï habitait ce dernier ce fit de nouveau violent. Pour lui il ne méritait pas de vivre, un bon à rien comme lui ne méritait rien d’autre.  Toutefois, il finit par se calmer, et puis à force de garder tout son malheur pour lui et avoir enfin quelqu’un à qui se confesser, il finit par craquer. Il se recroquevilla sur lui-même, serra le verre qu’il tenait dans ses mains et doucement il sentit une larme couler le long de sa joue suivie de près par d’autres, puis il commença à lâcher des mots et à raconter comment il avait finit ainsi. Il bégayait en parlant et chercher ses mots, mais le prêtre, car s’en était un, se fit très patient et ne l’interrompit à aucun moment. Cela faisait du bien au russe de pouvoir ainsi se confesser à quelqu’un de neutre, à quelqu’un qui ne le jugera pas.

Après cet événement, Nikolaï revient à plusieurs reprises voir le prêtre, il se nommait Vasile et grâce à lui il put petit à petit reprendre une vie saine et normale. En effet, avoir quelqu’un à qui se confier et qui lui apportait de l’aide et du réconfort quand il en avait besoin lui permit de reprendre sa vie en main, puis de fil en aiguille, il se lia d’amitié avec le Serbe. Ils devinrent de plus en plus proches au point que Nikolaï lui avoua même son homosexualité, preuve qu’il avait assez confiance en lui pour partager ce secret avec un homophobe dans un pays où il pourrait être envoyé en prison juste pour ça. Puis, il ne sait exactement comment, mais lui et Vasile devinrent de plus en plus proches au point qu’ils finirent par sortir ensembles malgré les différences entre eux mais, après tout, les opposés s’attirent n’est-ce pas ? Cependant, le plus difficile pour Nikolaï fut le moment où il dû présenter Vasile à ses parents, après tout il s’agissait du « sauveur » de leur fils, et il ne savait pas s’il devait leur dire qu’il était son amant ou pas.  Après tout c’était ses parents et ils devraient bien l’apprendre tôt ou tard, mais, d’un autre côté il ignorait comment ils allaient réagir, ses deux parents, une japonaise et un russe, ayant grandit avec une culture où l’homosexualité n’était pas très bien vue. Toutefois, en voyant qu’ils semblaient plutôt bien apprécier Vasile, il finit tout de même par le leur avouer  et finalement ils ne le prirent pas si mal que cela, bon, ils ne sautèrent pas de joie mais ils acceptèrent son choix. Après quoi ils continuèrent de vivre ensemble et après quelques années ils décidèrent d’aller vivre en France, non seulement parce que Nikolaï avait déjà vécu là-bas mais également parce que la condition des homosexuels y était moins dure qu’en Russie.  D’ailleurs une fois qu’ils furent bien installés, en ayant retrouvé un travail et qu’ils eurent réussi à avoir une  situation stable, ils décidèrent de se marier. Le russe avait dû batailler un peu pour que Vasile accepte, lui qui n’était pas très démonstratif mais, face à l’entêtement de son conjoint, il avait fini par céder. Ce fut une réception assez simple, malgré les nombreux membres de la famille de Nikolaï qui avaient fait le déplacement pour participer à cet heureux événement.
Ainsi, ils vécurent une vie tranquille, Nikolaï travaillant dans une petite clinique tandis que Vasile travaillait comme garde de nuit. Cependant, travailler dans une clinique ne rapporte pas autant qu’être chirurgien dans un hôpital et Vasile ne gagnait pas des masses non plus, du coup, les deux hommes commencèrent à avoir quelques difficultés économiques. C’est alors que, pour être sûr que son conjoint ne manque de rien, Nikolaï décida de reprendre contact avec le trafiquant de sang qu’il avait connu durant ses études afin d’arrondir ses fins de mois et de régler leurs problèmes financier. C’est d’ailleurs durant un de ces trafics qu’il découvrit le secret de son « client », en effet alors que Nikolaï venait de faire une transaction avec lui et qu’il s’apprêtait à partir, il se souvint qu’il avait oublié quelque chose et c’est en revenant sur ses pas qu’il vit l’homme boire le contenu des poches de sang. Son esprit logique ne voulait pas y croire mais, il repensa à la première fois qu’il l’avait vu et à la vitesse à laquelle il avait réussi à le rattraper malgré la distance qui les avait séparés, une vitesse qu’il avait toujours trouvé anormale. Alors que Nikolaï commençait à rebrousser chemin en essayant d’être discret pour ne pas déranger la créature dans son repas, il s’emmêla les pieds dans quelque chose et s’écrasa contre le sol dans un terrible fracas qui, forcément, interpella le vampire qui se rua sur lui et ; après s’être débattu du mieux qu’il le pouvait ; il parvint à convaincre le vampire qu’il ne dirait rien sur sa véritable nature, alors, il accepta de le laisser partir et de continuer leur petit « commerce ». De toute manière qui croirait une telle histoire ?

Et puis, un soir, arriva l’événement qui bouleversa sa vie entière. En effet, alors qu’il avait rendez-vous avec le vampire pour leur trafic habituel, Nikolaï ignorait qu’ils s’étaient donnés rendez-vous près des entrepôts où Vasile faisait sa garde et, c’est alors qu’arriva la tragédie, tandis qu’ils faisaient la transaction le serbe tomba sur eux et il voulut  les arrêter, c’est alors qu’il se fit gravement blesser, Nikolaï bien sûr, couru jusqu’à lui et fut glacé d’effroi en voyant que Vasile ne survivrait pas à ses blessures ,malgré tout il tenta tout de même de le sauver désespérément en lui donnant les premiers soins mais, à moins d’avoir un miracle il savait que c’était perdu d’avance. C’est à ce moment là que le vampire sauta sur l’occasion et proposa alors à Nikolaï de sauver la vie de Vasile en le transformant en vampire en échange de quoi Nikolaï deviendrait son calice pour une période indéterminée, comme cela ça lui permettrait  d’arrêter le trafic de poche de sang  en ayant une réserve à porté de main. Le russe ne réfléchit pas très longtemps et accepta l’offre de la créature, après tout, Vasile était son monde, toute sa vie, et il ne pouvait accepter qu’il meure par sa faute. Dans le passé, il lui avait sauvé la vie et c’était maintenant à son tour de le faire. C’est ainsi que Vasile devint un vampire et que Nikolaï devint un calice contre sa volonté, servant de garde-manger à un être qui avait profité de son malheur. Cette situation dura longtemps, jusqu’à la grande guerre en fait, durant laquelle le vampire dont il était le calice, qui n’était autre que le seigneur de Loucastel, mouru. C’est ainsi que Vasile devint le seigneur de Loucastel et que Nikolaï resta son calice durant plusieurs siècles avant de finalement demander à Vasile de le transformer en vampire n’arrivant plus à supporter cette condition de calice qu’il trouvait humiliante. Il eut du mal à convaincre Vasile mais il finit par céder.  C’est ainsi que Nikolaï devint le second seigneur de Loucastel puisque marié à Vasile.
Leur clan commençant à prendre de l’importance, ils commencèrent à se faire des ennemis et c’est dans l’optique de se faire des alliés qu’ils s’en allèrent à Roncepourpre.






❝L'ombre derrière l'incarnation



Pseudo :Itachi28
Certifiez-vous être Majeur  ? : *Lève sa cravache* yep !
Comment ton joli minois est arrivé sur le forum ? : Grâce a une mamie uwu
Quelque chose à dire à ce propos  ? :  nop

© Tous droits réservés, codage by Milady.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 59
Lien de sang ? : ---
Herboriste
Samuel
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Mer 18 Mai - 15:20
Bienvenue! ♥

Je vous l'ai souhaité à Vasile et toi dans la cb, dès votre inscription, mais faisons cela plus officiel, héhé! :)

Amuses-toi bien avec ta fiche, j'ai bien hâte de la lire ainsi que celle de ton amant! :)
Gros bisous, jolie chauve-souris ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 236
Lien de sang ? : Avec vous tous mes enfants.
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Ven 3 Juin - 10:10
Bonjour Niko',
Le délai de deux semaines pour arriver au bout de ta fiche est écoulé.
Où en es-tu ? As-tu besoin d'un délai supplémentaire ? D'ici le 07 juin je n'ai pas de réponse je devrais archiver ta fiche.
cupcake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roncepourpre.rpgdynasty.com
AuteurMessage
avatar
Messages : 9
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Ven 3 Juin - 18:45
heu oui je voudrais bien un délai supplémentaire si c'est possible, il me manque juste l'histoire ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 29
Lien de sang ? : //
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Sam 4 Juin - 17:09
Passage rapide pour te souhaiter un bienvenue parmi nous ^w^ Bon courage pour la suite de ta fiche~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 9
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Lun 13 Juin - 21:44
Et voilà j'ai fini o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 166
Lien de sang ? : Non
Garde du Manoir
Othello
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours Mar 14 Juin - 16:00
Bienvenue parmi nous


Joli fiche ça fait du bien de voir un personnage qui n'a rien contre les humains parmi nous -comme un vent frais de renouveau- Nikolai est quelqu'un de bien et nos humains seront ravis de voir un immortel de leur côté. J'ai aussi bien aimé le fait qu'il se soit dévoué pour sauver Vasile ça rentre si bien dans le personnage !

Tu es validé tout est en ordre.  cupcake

N'oublie pas de retirer du titre le "en cours" autrement.

À présent que tu es un résident du Manoir de Roncepourpre tu as été ajouté au groupe Vampires et tu peux maintenant consulter les recherches de Maîtres/Calices ou poster la tienne ici, demander des appartements dans cette section et créer des prédéfinis ici. Aussi la section des journaux de liens t'es ouverte, importante pour te construire des liens avec nos membres et pour pouvoir suivre ta chronologie. N'oublie pas de recenser ton avatar et ta marque !

Bon séjour parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nikolaï de Loucastel-En cours
Revenir en haut Aller en bas

Nikolaï de Loucastel-En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roncepourpre :: Les Archives :: Le Registre :: Fiches validées Vampires-