RechercherRechercher  AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Lien de sang ? : Aucun
MessageSujet: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Sam 1 Oct - 1:34


❝Alois Wendel



Ceux qui vivent sont ceux qui luttent.



❝ Surnom : Alo ou autre si vous avez envie
❝ Age : 35 ans
❝ Race :  Hum... euh non, pardon ... vampire
❝ Date de naissance :  Le 31 octobre
❝ Pays d'origine :  France, le Bourbier
❝ Métier : Prêtre
❝ Attirance : Alois n'a connu qu'un seul "homme" dans sa vie ...
❝ Plus grand rêve : Revoir son "père"
❝ Pêché mignon : Les choses sucrées, les livres et les peluches
❝ Plus grande peur : Les lapins !


❝D'une pensée un souffle perdu




Merci de compléter ce formulaire un peu indiscret...
• Taille : 170 cm
• Poids : 58 kg
• Couleur de cheveux : Blond
• Couleur des yeux : Verts
• Tatouages, piercings, cicatrices ? Rien du tout
• Description : Alois est quelqu'un qui possède un visage assez amicale en règle générale. L'une de ses personnalités en joue beaucoup d'ailleurs. Vous le verrez toujours avec un sourire sur les lèvres. Son visage est fin, mais pas non plus trop efféminé. Il a laissé ses cheveux pousser qui lui arrivent en bas du dos. Niveau coiffure c'est selon ses envies, il peut très bien les laisser détachés comme en queue de cheval ou une grosse tresse. Sa peau a toujours été pâle, même lorsqu'il était humain/ Il se tient toujours bien droit, se déplace avec une certaine grâce qu'il a acquise grâce à son Père au fil des années passées à ses côtés. Il peut se balader avec un livre ouvert ou sa peluche dans les bras.
Côté vestimentaire, Alois reste sobre. Une chemise blanche ou un tee-shirt à longues manche ou encore un pull, une veste s'il en a besoin et bien entendu un pantalon, généralement noir. Les chaussures sont toutes aussi simple que les vêtements qu'il porte. Il lui arrive également de porter une longue cape noire et un chapeau de la même couleur. Il est prêtre après tout.
Mais que voyons nous sous ces vêtements ? Si ce n'est qu'il a un corps fin ? Un peu de muscle, pas trop non plus, juste ce qu'il faut pour ne pas être surnommé « gringalet ». Aucune trace, ni tatouage n'est visible. Les seuls poils apparents sur lui se trouvent au niveau de sa tête si l'on compte les cheveux, le fait qu'il doit se raser et sur le bas de son ventre … des endroits naturels quoi mais il reste imberbe au niveau du torse.
Alois n'est pas quelqu'un qui semble menaçant par rapport à d'autres vampires. Il semble même plutôt naïf à certains moments, peut-être est-ce dû au fait qu'il se promène avec le dernier souvenir de son père, ou son regard qui peut sembler vide à certains moments. Mais méfiez-vous tout de même... il mord et pas qu'un peu !
Le ton de sa voix est comme son apparence, douce et calme. Elle peut avoir des effets un peu enfantin selon les cas ou devenir un peu plus grave et sévère selon d'autres.



Ce formulaire nous sera utile pour vous aider à trouver un Maître ou un Calice, alors remplissez-le avec soin !
• Trois qualités : Protecteur envers ceux qu'il aime, cultivé, joueur (même si ça peu être un défaut)
• Trois défauts : Gourmand, sadique et instable (mentalement)
• Préférence sexuelle : Tout dépend de l'état mental dans lequel Alois se trouve. Il est en règle général ambivalent, il a quasiment toujours été le receveur lorsqu'il était un Calice. Désormais, Alois peut se montrer docile et soumis comme il peut prendre les devants et dominer. Il peut également avoir un petit côté sadique selon la personnalité dominante de son esprit cassé. Vu que le « véritable » Alois est renfermé à l'intérieur de lui, les deux autres personnalités peuvent également montrer une fâcheuse tendance à jouer avec ses partenaires et pas forcément de la manière dont vous pouvez le penser.
• Description : Avant sa transformation, Alois était quelqu'un de très calme, il aimait se rendre utile grâce à ses visions ou non. Être à ses côtés pouvait être reposant pour les autres humains tout comme pour les vampires qui le connaissait, il se savait protégé par Damien et ne craignait pas grand chose. Depuis sa transformation, le cerveau d'Alois ayant subi un choc psychologique assez important s'est divisé en trois parties. La première est l'Alois que tout le monde connaissait, gentil, attentionné avec tout le monde. Le second Alois possède plutôt la mentalité d'un enfant, toujours à se balader avec sa peluche, cherchant les sucreries et de quoi se mettre sous les dents. Cette facette d'Alois a aussi tendance à ne pas être très cohérent dans ses paroles. Le troisième et dernier Alois a une tendance plutôt dominante, voulant juste protéger les « deux autres » comme il les appelle. Celui-ci n'hésite pas à se montrer pervers et sadique envers les autres, humains comme vampires, s'il doit se défendre, il le fera sans hésiter. Il est aussi très joueur et plus lucide que le côté « enfant », il aime beaucoup se faire passer pour le véritable Alois afin de mieux jouer avec ses victimes.
Si Alois est devenu Prêtre ce n'était pas vraiment par choix ni par croyance aiguë. Disons plutôt qu'il prêchait sa propre parole. S'il est atteint d'une vision, il n'hésitait pas à en faire part à la personne concernée. Ses visions se révélant juste, certains l'ont directement pris pour un élu et le considérait comme ayant un lien avec une divinité supérieure. Quoi de plus logique alors que de devenir prêtre ? Mais maintenant qu'il est devenu vampire, qui sait quelle parole il prêchera ? Seul l'avenir nous le dira.
Concernant le Caliçat, lorsqu'il était humain, il n'avait jamais vu le Caliçat comme une menace. Il savait qu'il deviendrait un calice, c'était inévitable pour lui, une évidence. Maintenant qu'il est né à nouveau, qui sait les idées que vous pourriez lui mettre en tête. Actuellement, aucune des trois personnalités n'est contre le Caliçat. Ils l'ont subi et Damien n'était pas un mauvais vampire ça c'est une certitude qu'ils ont tous les trois. Dans tous les cas, Alois n'est actuellement ni l'allié, ni l'ennemi de la loi du Caliçat.




❝Les péripéties d'une vie

When I saw you I fell in love, and you smiled because you knew.



Je venais d'ouvrir les yeux après ce qui me semblait être la nuit la plus longue de toute mon existence. La première chose que je vis ce fut le haut du lit à baldaquin luxueux dans lequel, il me semble, j'avais l'habitude de dormir. Je l'observais encore un petit instant puis je tournai la tête sur le côté, m'attendant à y voir une présence rassurante. Qui ? Je ne saurais vous répondre pour le moment, ma tête est un peu embrumée, je ne suis pas sûr d'avoir tous mes souvenirs en ma possession actuellement. Quoiqu'il en soit, je ne vis personne à part un énorme ours en peluche au poil brun, un nœud papillon rouge autour du cou, une enveloppe beige sur les pattes. Je ne pus sais pas pourquoi, cet ours me fis afficher un sourire, l'odeur qui émanait de lui aussi, puis je tournai la tête de l'autre côté. Je bougeai doucement la main afin d'écarter un peu le rideau du lit mais rien, toujours personne. Aucune présence. Alors je me suis décidé à me redresser, une sensation désagréable au niveau de la gorge. J'avais soif … très soif. J'essayai de me rappeler ce qu'il s'était passé la veille. Je n'arrivai toujours pas à m'en souvenir, j'avais même un problème pour me souvenir de tout ce que j'avais vécu. Après un soupir, je me tournai à nouveau vers l'ours en peluche et attrapa l'enveloppe. A nouveau, je sentis cette odeur agréable, son odeur qui me fit afficher à nouveau un sourire. Je ne pus m'empêcher de rapprocher l'enveloppe de mon nez pour mieux la sentir mais ma gorge me dérangeait un peu trop alors j'ai retourné l'enveloppe pour l'ouvrir, découvrant la petite carte sur laquelle il avait écrit quelques mots. Trois pour être exacte. Je sentis un liquide couler le long de ma joue alors que mes souvenirs me revenaient.
Je suis né un 31 octobre il y a de ça 56 ans au Bourbier. Ma famille n'était pas riche mais elle ne pouvait pas être considérée comme pauvre non plus. Mon père travaillait comme professeur dans l'école du village, il était aussi un passionné de littérature. Ma mère, avec trois enfants sur les bras, a stoppé sa carrière de comédienne pour nous élever mes sœurs et moi. Mes parents s'entendaient très bien, ils étaient très croyants aussi. Mais cela ne les empêcha pas d'accepter le régime en vigueur, je parle de la loi du Caliçat. Pour tout vous dire, mon père avait un grand-frère qui est parti au manoir Roncepourpre et il a été bien traité là-bas. Mon oncle est même revenu au bout des dix ans pour aider la famille, m'aider surtout. La famille était très soudée malgré le fait que je sois le seul garçon. Ma grande sœur, Abigaëlle, n'a que deux ans d'écart avec moi. Quand à ma petite sœur, Béatrix, on a aussi deux ans qui nous séparent. Ça serait mentir de dire que tout se passait bien entre nous trois. On s'entendaient bien, certes mais les disputes étaient bien présentes. Il arrivait que l'on se ligue à deux contre un, malgré ça … oui, tout se passait bien.
J'avais à peine quatre ans quand mes parents ont eu des doutes à mon sujet, concernant mon don. La première fois, j'étais venu les voir pour leur dire qu'Abi allait pleurer à cause d'un animal. Elle était absente cette journée là, chez une amie pour l'après-midi. Mes parents ont tous les deux cru qu'elle me manquait juste. Ils ont été bien étonné quand au soir, un peu avant le repas, ma grande sœur rentra bel et bien à la maison en pleurant. Le chien de son amie l'avait mordu parce qu'elle l'avait trop taquiné. La pauvre bête n'avait pas senti sa force. Même s'ils furent surpris, ils ne s'en occupèrent pas plus, pensant juste à une coïncidence. La deuxième fois, je prévins ma mère de faire attention à ses couteaux quand elle ferait le repas. Là encore, coïncidence ou pas, ma mère se coupa légèrement le doigt en préparant le dîner. La troisième fois, fut quand j'annonçai à mes parents que ma petite sœur allait avoir un problème. Petite sœur ? Elle n'était même pas encore là. Et comme par hasard, le jour de sa naissance, ma petite sœur a failli ne pas rester avec nous. C'était la fois de trop et mes parents m'ont amené au prêtre afin de comprendre ce qui m'arrivais. Le prêtre m'a observé un peu, on a discuté et il a fini par dire à mes parents que j'avais un don. Je pressentais le futur, proche en général. S'ils voulaient faire de moi un porte parole de Dieu, ils devaient m'aider à le cultiver. C'est ce qu'ils ont fait, jusqu'au jour où je leur ai dit que je ne voulais plus, qu'à cause de moi, tout le monde allait mourir. J'avais treize ans.
C'est à partir de ce jour-là que je me jura de profiter de chaque instant avec ma famille. Je savais que dès mes dix-neuf ans, je ne les reverrai presque plus. J'ai laissé mes parents m'apprendre tout ce qu'ils savaient, mon oncle également a aidé à mon éducation, je devais être un parfait Calice. Ils avaient tout de même tous l'espoir de me revoir au bout des dix ans. De mon côté, je faisais tout pour éviter le sujet mais malgré ça, je faisais tous les efforts possible pour maîtriser tout ce que l'on m'apprenait. Puis le jour des mes dix-neuf ans arriva. J'ai vu ma mère et mes sœurs pleurer pour mon départ, je les ai toutes serrées dans mes bras et je me suis excusé dans le creux de l'oreille de ma mère. Elle n'a pas eu besoin de me demander pourquoi, je pense qu'elle avait comprit que je ne la reverrai plus.
Lors de mon arrivée au manoir, j'ai d'abord essayé d'être discret. Mais je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre la demande de Calice à l'un des autres Ronces, je savais qu'il allait mal finir s'il acceptait la demande, tout comme je savais qu'il l'accepterait peu importait ce que je pourrai lui dire. Mais c'était plus fort moi, je l'ai prévenu, tout le monde m'a pris pour un envieux, un idiot. Soit. Il n'empêche que j'avais raison, trois jours à peine après sa réponse positive, ce crétin a terminé à l'infirmerie. Pour la discrétion, on repassera. Le grand Seigneur me convoqua afin de comprendre ce qu'il s'était passé. Je ne lui ai pas menti, j'avouai sans honte que j'avais un don pour ce genre de chose mais que je ne souhaitais pas que cela soit connu de tous. Ce jour-là, je fis la rencontre de mon futur maître, Damien. Il était général et à ce moment-là je ne voyais qu'en lui la cause de mes soucis futurs. Malheureusement, je ne pouvais lutter contre le destin. Aussi, lorsque tout le monde apprit que j'avais un don, les vampires curieux et avides se sont regroupés autour de moi. J'essayais de rester neutre peu importait la situation. Tant que j'étais Ronce, je ne pouvais pas vraiment être touché. Malheureusement, les demandes défilèrent et je dû me réfugier auprès du Seigneur pour lui demander de l'aide. Je lui ai avoué que j'allais devenir le Calice d'un vampire, mais ce dernier ne me l'avait pas encore proposé mais malgré ça, je refusais de devenir un esclave de chair.
Le hasard ou plutôt ma volonté de ne pas être un esclave, amena mon futur maître auprès de moi, le seigneur de Roncepourpre prétextant qu'il devait tenir éloigner les autres vampires s'ils s'approchaient un peu trop. Bien entendu, ce vampire n'était pas idiot, il avait bien compris que le but était de le faire me côtoyer. C'est alors qu'il m'avoua qu'il ne voulait pas prendre de Calice, son précédent Calice s'était suicidé dans leur chambre parce qu'il ne pouvait pas supporter sa condition. Malgré ça, je restai à ses côtés, préférant ne pas lui dire que c'était inévitable.
Inévitable certes, mais je n'avais pas envie de déclencher la chose. Elle se déclencha d'elle-même comme toujours. Il en avait marre de me surveiller et on s'était un peu disputé ce jour-là. Je l'ai laissé ruminé dans sa chambre. Sortir seul n'était pas l'idée du siècle, l'un des vampires qui m'avait déjà proposé pour être son Calice me coinça dans un coin. Il savait que j'avais plusieurs demande dont les siennes. Il me proposa une nouvelle fois de devenir mon maître et je refusai à nouveau. Mon refus ne lui a pas plus, sous la colère, il m'annonça qu'il allait me traiter comme n'importe quel esclave. Vu son regard, je l'avais très bien compris sans qu'il ne me le dise. Se débattre face un vampire s'était de la folie pure mais je refusais de me laisser toucher par celui-ci. Peut-être que je m'étais trompé, peut-être que Damien ne viendrait pas, peut-être qu'il n'était pas destiné à devenir mon maître. Le doute s'était emparé de moi. Avant que quoique ce soit de fâcheux n'arrive, Damien nous trouva. Il entra dans une colère noire et provoqua le vampire en duel. Celui qui gagnerait m'obtiendrai en tant que Calice. L'autre accepta et comme vous vous y attendez, le gagnant fut Damien. J'emménageai enfin dans sa chambre pour de bon. Ce soir-là, il me marqua comme étant son Calice … et ce fut tout ce qu'il se passa.
J'ai eu la chance de pouvoir retourner au Bourbier l'année suivante. Mon meilleur ami venait d'avoir un enfant et Damien me conduisit auprès de lui. Ce jour-là, j'ai également appris que ma mère avait été gravement malade et avait succombé face à cette maladie. N'ayant eu aucune nouvelles de la part de ma famille, je ne l'ai pas su et donc je n'ai pas pu assister à l'enterrement, ce qui provoqua les foudres de ma famille envers Damien et les autres vampires. Malgré ça, Damien me conduisit auprès de la tombe de ma mère, me laissant m'y recueillir le temps nécessaire avant de retourner au manoir. Ce fut après cette journée que tout changea. Damien se montra plus tendre que jamais. Il s'intéressa à ma vie au Bourbier, aux choses que j'aimais et m'appris beaucoup de nouvelles choses également. Malgré le fait qu'il se montra sous un autre jour et que mes sentiments pour lui se firent plus fort, je tentais de garder un minimum de distance entre lui et moi.
J'ai franchi la ligne que je m'étais fixé et tomba dans les bras de Damien quelques mois plus tard. C'était inévitable vu l'attention et la douceur qu'il me portait. Ce fut ainsi que ma vie remplis de son amour commença. On était devenu inséparable. Lorsqu'il partait pour travailler, je m'occupais dans la chambre ou je me rendais à la bibliothèque ou alors j'allais voir les nouvelles têtes. Ma nature ne pouvait me stopper, il fallait que j'aide les plus apeurés. Je faisais tout pour les rassurer et leur donnait même des pistes sur leur futur choix de maître en essayant de rester discret. Dans tous les cas, ma vie avec Damien était très intéressante malgré mes doutes et mes remords.
Et pourtant, ce vampire me connaissait par cœur. Il savait que je ne lui disais pas tout, que je gardais quelque chose en moi. Cette chose qui allait lui faire de la peine. Il n'osa pas me la poser, j'ai eu le temps d'assister à l'enterrement de mon meilleur ami, parti trop tôt, de mon père aussi avant que Damien ose me retenir dans ses bras afin de me poser cette fameuse question, sa voix douce et grave résonnant tendrement contre mon oreille : « Alo, dis-moi ce qui te pèse depuis notre rencontre ? Dis-moi ce qui tu me caches. » « Si je te le dis, tu essaieras de le changer, j'ai déjà essayé, peu importe ce que l'on fera, ça se passera … et je ne veux pas te blesser. » Mes yeux s'étaient fermés, mes mains se posèrent sur ses bras qui me serraient fermement certes, mais ses bras gardaient leur tendresse habituelle. Il savait très bien m'amadouer, comment me rendre plus … faible. « Je ne serais pas blessé, ce qui me blesse c'est que tu ne te reposes pas sur moi, que tu ne me fasses pas suffisamment confiance pour me dire ce qui te tracasses. » Je ne pouvais pas lutter contre sa douceur, sa voix, son corps si près du mien. Je lâchai un soupir. « Le jour où tu me transformeras en vampire … tu commettras un crime, le pire crime possible selon votre loi. » Je l'avais dit, je rouvris les yeux et lui jeta un coup d'oeil en sentant ses bras se resserrer. Il avait très bien compris. « Dans ce cas, profitons un maximum du temps qu'il nous reste, tu veux bien ? » Ce fut sa réponse, même si son regard en disait long. Je me suis contenté d'hocher la tête.
Les années ont passé très vite. Damien et moi étions très heureux. J'ai su que mes sœurs s'étaient mariées et avaient eu des enfants. Le fils de mon meilleur ami a malheureusement péri lui aussi, laissant des fils derrière lui. Je fus également présent lors de l'enterrement de ce dernier. Je n'ai pas pu m'approcher de ma famille, l'envie n'y était pas après le traitement qu'avait subit Damien la fois précédente. Mais malgré ça, je n'ai pas pu m'empêcher d'être curieux et j'ai observé ma famille de loin avant de retourner auprès de Damien. Ce fut également la dernière fois où je vis mon père, cet homme si vieux et fatigué.
Puis le fameux jour arriva. C'était le jour de mon 35ème anniversaire. Damien m'annonça qu'il voulait voir ma famille. Il voulait leur bénédiction pour m'enlever définitivement à eux. J'en eu un frisson. J'étais à la fois heureux de cette nouvelle et apeuré. C'était aujourd'hui. Malgré tout, je le suivis jusqu'au Bourbier. Ma famille nous accueilli, se méfiant de Damien. J'ai pu enfin mettre un nom sur les visages que j'avais pu voir de loin. Les maris de mes sœurs, mes nièces et mon unique neveu. Damien resta égale à lui-même, charmant et doux envers moi. Il leur annonça aussi sa décision de me garder définitivement auprès de lui mais pas en tant que Calice. Sous la table, j'avais serré les poings. Mes sœurs bien évidemment ne furent pas d'accord avec cette annonce. Elle ne voulait pas que je devienne un vampire. Elles ne pouvaient pas tolérer que je considère rester aux côtés de ce type de créature, rester avec un homme, mais en devenir un … c'était totalement inconcevable pour elles. Elles mirent rapidement fin à la discussion et nous invitèrent malgré tout à rester pour le dîner. J'en profita pour être un peu avec mes nièces et mon neveu. Damien discutant avec les maris de mes sœurs. Puis au dîner, tout semblait se passa correctement. Mes sœurs semblaient avoir retrouver leur bonne humeur, Damien s'était détendu un peu. Puis l'heure du thé arriva. Elle en proposèrent un à Damien, pour digérer soit-disant. Elles avaient attendu que je quitte la pièce, me demandant de coucher les enfants. Quand je retourna auprès de Damien, il portait la boisson à ses lèvres. J'ai couru vers lui, lui criant de ne pas le boire. Trop tard. Elles avaient utilisé des plantes pour lui faire perdre la tête. Une sorte de drogue. Damien entra dans une rage folle. Il était méconnaissable. Il me jeta dans un coin m'ordonnant de ne pas bouger puis utilisant sa force et ses aptitudes vampiriques, il réuni tout le monde, hommes, femmes et enfants. Son sourire sadique sur les lèvres trahissaient la folie qui s'était emparée de lui. Je vis tout, du début jusqu'à la fin. Il vida les premiers de leur sang, se contentant de mettre en pièce les autres. Le sang de ma famille giclant à travers la pièce, sur mes vêtements aussi. Les larmes coulaient sur mes joues alors que je le suppliais de s'arrêter. Ce ne fut qu'une fois le massacre terminé qu'il se tourna vers moi, se penchant pour m'attraper par la taille. Son sourire toujours présent sur ses lèvres. Il souffla juste : « C'est ton tour … Alo ! » J'ai voulu fermer les yeux, mais c'était impossible, je sentis ses dents se planter dans mon cou, me vidant de mon sang, la chaleur qui quittait mon corps. Avant que je ne perde définitivement conscience, il se coupa le poignet et me fit boire son sang à lui. C'était ça, la nuit que je redoutais le plus. Puis le noir se fit.
Lorsque je rouvris les yeux, j'étais au manoir, dans le lit. Combien de temps avais-je dormis ? Mes vêtements étaient changés, j'étais propre. Et Damien ? Je savais maintenant ce qu'il avait fait. Je savais aussi que désormais, il n'était plus de ce monde. J'avais eu une vision lorsqu'il m'a mordu où il suppliait Le Seigneur de Roncepourpre de me garder, de le laisser me border et me laver une dernière fois avant de se supprimer lui-même pour les crimes qu'il avait commis. Du revers de la manche, j'essuyai la larme qui coulait sur ma joue puis je reposa mes yeux sur les derniers mots de Damien à mon égard, ces mots écrits à l'aide de son sang : « Je suis désolé. »



❝L'ombre derrière l'incarnation



Pseudo : Chaton ?
Certifiez-vous être Majeur  ? : *Lève sa cravache* Oui oui toujours Monseigneur ! *veut bien se faire cravacher quand même*
Comment ton joli minois est arrivé sur le forum ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°) Dis nous tout mon mignon....  Euh … j'y suis déjà xD
Quelque chose à dire à ce propos  ? :  Attention là on t'attend au tournant *yeux perçants* … Te nem Thellotubise <3 ?

© Tous droits réservés, codage by Milady.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 35
Lien de sang ? : Aucun.
Homme de main
Érèbe Encelas
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Dim 2 Oct - 12:29
Rebienvenue parmi nous !
Je vais enfin avoir du travail dans ce manoir.
mwahaha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Lien de sang ? : Aucun
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Dim 2 Oct - 17:54
Marchi Rébus ! <3
Owi je vais t'en donner du travail ! Il me reste la partie "description mentale" et j'ai fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 35
Lien de sang ? : Aucun.
Homme de main
Érèbe Encelas
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Ven 28 Oct - 14:49
Quelques détails à régler


Bonjour Alois,
Pardonne moi pour ce retard, j'ai eu quelques jours pénibles derrière moi et du coup je n'avais pas remarqué certaines fiches achevées.

Dans l'ensemble c'est une belle fiche, plutôt bien rédigée et agréable à lire. Peu ont mis en avant une belle histoire entre un humain et un Vampire, ça change des déchirures habituelles qu'on peut lire, ou de l'éternel mépris l'un de l'autre.

Pour le don, ça passe, pas de soucis en revanche :

• Il y a une chose qui nous chiffonne dans le staff : Un prêtre soit, mais un prêtre qui aime les sucreries, ça fait une référence peu flatteuse.. même si tu n'évoques pas du tout ça. On aimerait que tu le changes. Dire qu'il apprécie le sucré ou tout simplement les choses enfantines irait mieux, le tout est que ça ne soit pas dit de manière explicite !

• Un autre sujet : ton personnage est bien resté le Calice de l'homme au delà des 10 ans si j'ai bien compris puisqu'il a 56 ans, néanmoins si il est censé être plus jeune que son père, à cet âge là ses parents devraient être très vieux... Et on ne vit pas aussi longtemps à une époque aussi rude à mon avis 40/50 ans c'est déjà trèeees vieux. Il faudrait réduire l'âge de ton personnage pour ça reste cohérent je pense, que ses parents soient toujours en vie.

Ces points revus je m'empresse de te valider ! Courage.
fox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 36
Lien de sang ? : Aucun
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Ven 28 Oct - 20:53
Okay j'ai modifié. Y avait pas de sous-entendus cachés volontaires à la base mais j'ai modifié xD
Et j'ai baissé l'âge à 46 ans pour qu'il soit plus jeune ... cey le bien la jeunesse !

EDIT : Comme convenu avec Thello, j'ai baissé l'âge encore :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 35
Lien de sang ? : Aucun.
Homme de main
Érèbe Encelas
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois Sam 29 Oct - 20:15
Bienvenue parmi nous


C'est parfait
À présent que tout est modifié je t'annonce que tu es validé !  Ravi de voir un jeune vampire parmi nous on manque cruellement de jeunes immortels dans la demeure.

À présent que tu es un résident du Manoir de Roncepourpre tu as été ajouté au groupe Vampires et tu peux maintenant consulter les recherches de Maîtres/Calices ou poster la tienne ici, demander des appartements dans cette section et créer des prédéfinis ici. Aussi la section des journaux de liens t'es ouverte, importante pour te construire des liens avec nos membres et pour pouvoir suivre ta chronologie. N'oublie pas de recenser ton avatar et ta marque !

Bon séjour parmi nous et ne vide pas trop vite ton futur calice de son sang.
Érèbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois
Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau réveil, une nouvelle vie ... Alois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 06. Nouveau look pour une nouvelle vie
» Pluie d'hiver [PV Elim]
» Nouveau look pour une nouvelle vie
» Une nouvelle lune s'offre à moi [Réveil]
» Nouveau Projet Anime pour Kenshin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roncepourpre :: Les Archives :: Le Registre :: Fiches validées Vampires-