RechercherRechercher  AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires. Mer 26 Oct - 21:39


❝Alastair de Roncepourpre



Le sacrifice paraît une condition nécessaire à la vie.



❝ Surnom : aucun.
❝ Age : 1530 ans.
❝ Race : Vampire.
❝ Date de naissance : 1770 à Roncepourpre.
❝ Pays d'origine : France.
❝ Métier : Seigneur et propriétaire du Manoir, dresseur d'esclaves.
❝ Attirance : Plutôt perçu comme dominant qui a un terrain de prédilection pour le dressage mental et physique de ses esclaves.
❝ Plus grand rêve : Très bonne question, elle mérite réflexion. Peut-être garder ce climat de paix entre les vampires et les humains.
❝ Pêché mignon : La fragilité des humains, j'apprécie particulièrement cette angoisse qu'on peut apercevoir dans leurs yeux.
❝ Plus grande peur : Que quelqu'un fasse du mal à son petit-frère. Et peut-être aussi à son aîné, mais c'est encore moins inavouable.


❝D'une pensée un souffle perdu




Les points ci-dessous sont obligatoires mais la description facultative.
• Taille : 180cm
• Poids : 85kg
• Couleur de cheveux : Blond doré, de longs cheveux en parfaite santé.
• Couleur des yeux : Bleu, un bleu uni sans nuance ou une autre couleur.
• Tatouages, piercings, cicatrices ? : Rien et aucunes cicatrices.
• Particularités sur sa santé physique : Une très bonne santé physiquement.
• Tics & Manies : Plisse les yeux lorsqu'il réfléchi, serre les dents quand il essaye de contrôler une colère devenant trop importante. C'est une personne très calme, mais mieux vaut ne pas l'agacer.
• Description : Toujours vêtu élégamment Alastair veille tout particulièrement au soin de sa toilette pour laquelle il prend un temps tout particulier. Impeccable, son allure générale inspire le respect et la prestance d'un homme dont on perçoit la sagesse au premier regard. Son charisme naturel charme et sa mesure sait surprendre son public, que ce soit par des paroles ou des gestes. On sent qu'il s'agit d'un homme avec la tête sur les épaules. Ses cheveux dorés qui empruntent la couleur du soleil envoûtent, son regard d'argent emprunte mille et uns reflets, capturant ceux des hommes qui croisent son regard.
Il est très difficile de dire ce qu'il pense car il maîtrise parfaitement les variations de ton ou d'expression qu'il affiche et sa présence met bien des gens mal à l'aise. Son apparence douce dissimule une poigne implacable et sa force physique est à l'aune de sa volonté de fer, inébranlable. Tout dans son allure fait transparaître ce qu'il est : un Seigneur.


Ce formulaire nous sera utile pour vous aider à trouver un Maître ou un Calice, alors remplissez-le avec soin !
• Trois qualités : patient, observateur, généreux
• Trois défauts : exigeant, autoritaire, impulsif
• Préférence sexuelle : Dominant & passionné, mais tout dépend de la personne en face n'est-ce pas ? Du moment qu'elle me plait.
• Description : (Parlez-nous de vous, de votre caractère, de vos habitudes, de vos désirs, de votre opinion sur le Caliçat, etc.)

La meilleure partie du Seigneur Alastair montre un homme sûr de lui, généreux, capable du meilleur. Beaucoup de discussion et énormément de tolérance font de lui quelqu'un de très apprécié et de très respecté. C'est une personne calme, adroite qui sait comment faire ressortir le meilleur qui sommeille en vous. Un homme intelligent, qui sait que la force n'est pas toujours la solution et qu'au contraire prendre le temps pourrait faire des merveilles. Il prend soin des êtres qui lui sont chers et reste à l'écoute pour ceux qui ne sont cependant pas plus proches de lui. Pour être un Seigneur digne de ce nom, beaucoup de qualités sont requises, vous n'en douterez pas. Personnage consciencieux, joueur et qui aime les défis, toutes ces qualités ne sont cependant pas seules. Pervers, manipulateur, le Seigneur a aussi une très grosse part d'ombre, il reste un vampire et surtout un maître. S'il laissait les personnes lui désobéir, rien ne fonctionnerait plus comme prévu au Bourbier. Il est déterminé à faire régner l'ordre au manoir. Très observateur, Alastair fait cependant de son mieux pour ne pas arriver au plus extrême. Concernant le Caliçat du Boubier, la moindre évocation du nom du maître des lieux pourrait vous faire comprendre sa position là-dessus. Il en est le dirigeant, gérant d'une main de maître sa cour et plus encore. Il apprécie les humains et refuse à cent pour cent que quelqu'un déroge aux règles qu'il a lui-même établis. Son côté sanguinaire pourrait bien remonter à la surface, alors qu'il aimerait juste que les gens obéissent, il sait très bien que des gens proches de sa personne voudraient chasser les humains comme avant. Tel son frère, Aymeric, qu'il a beaucoup de mal à contenir. Alastair est cependant homme à réfléchir avant d'agir et si punition il y a, elle sera mûrement réfléchie et consultée.



❝Les péripéties d'une vie

Même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser ce qui nous lie.


Je suis né en 1770 dans une famille française. J'ai un grand frère et un petit frère, ils sont tout ce que j'ai de plus cher au monde. J'avais un père et une mère, malheureusement décédés à l'heure actuelle. Mais je vais y revenir plus en détail dans les lignes qui vont suivre.

Mon père était un homme froid, bien qu'aimant, je ne me souviens pas vraiment d'un geste tendre envers moi où mes frères. Il était aigrit, froid, sec, la noblesse n'avait pas que du bon et bien qu'il avait ma mère en soutient, il est petit à petit devenu très exigeant. Ma mère, ma très chère mère... Une femme douce, si gentille et très protectrice. D'ailleurs, elle a toujours été très protectrice avec le petit dernier, mais j'ai l'impression que nous l'étions tous. Malgré les défauts de notre famille, nous nous aimions énormément et c'est toujours le cas, je chéris ces souvenirs comme un précieux trésor.

Aymeric et Aldric sont mes frères, je suis le second de ce petit trio. Avec mon aîné, nous étions toujours à nous chamailler, juste pour les beaux yeux de mon père. Oh il ne faisait pas tellement attention à nous, il s'occupait plutôt de la succession d'Aymeric. Mais dès que c'était possible, nous faisions des bêtises ensemble. Nous restions des garçons après tout ! Avec Aldric c'était différent; c'était le petit dernier et il était fragile. Dès que je pouvais, j'allais passer du temps avec lui, même si ce n'était que parler, ou jouer quand j'avais plus de temps. Il était vraiment délaissé de tout le monde, même si à leur manière, mes proches prenaient soin de lui.

J'étais proche de mes frères, j'adorais mes parents, mais qu'est-ce que je n'aurais pas fait pour eux... Encore maintenant je remuerais ciel et terre pour mes frangins. Ils étaient complètement différents, l'un vif, chiant (appelons un chat un chat) et ronchonneur et l'autre timide, discret et adorable. Mais ils étaient faits ainsi et le manoir rayonnait de nos caractères totalement différents, nous étions les rayons de soleil de nos parents. Mais lorsque nous avons atteint l'âge de l'adolescence, notre grand-frère commença à changer. La succession devait vraiment peser sur ses épaules. J'étais moi aussi destiné à régner seulement s'il arrivait quelque chose à mon frère et comme c'est la dernière chose que je souhaite, j'étais très bien à ma place. Même si nous nous aimions, nos rapports sont devenus plutôt vifs, Aymeric avait vraiment changé, il était devenu froid et assez jaloux. Pour je ne sais quelle raison, il n'était plus le même. Je pense que c'est à ce moment précis que je me suis rapproché encore plus de mon petit frère, si calme, si doux et si seul. Dès que je pouvais, j'allais avec lui, même si ce n'était que cinq petites minutes. Je savais qu'il avait du monde autour de lui, mais être seul et ne pas pouvoir sortir comme bon vous semble, être isolé du monde, ça me peine pour mon frère. Peut-être que moi-même j'allais chercher du réconfort auprès de mon plus jeune frère car mon aîné me blessait constamment ? Je ne sais pas, peut-être ais-je un voile sur le cœur qui m'empêche de vouloir réfléchir sincèrement.

Je me souviens d'un jour, ce jour qui devait être un grand pas dans la vie d'Aymeric. Et.. J'ai entendu mon père hurlait comme il n'avait jamais hurlé. Lui, d'habitude plutôt renfermé sur lui-même, criait et pleurait, il hurlait à s'en arracher les poumons. Ma mère qui n'essayait pas de parler, je ne comprenais rien... Et là, le choque. Ma mère avait trompé mon père. Aymeric n'était pas son fils. Quel choc, si vous saviez. Pour moi il restait mon frère, mon aîné, mon sang, pour Aldric aussi je suppose, mais mon père ? Ma mère qui lui demandait pardon, qui lui disait qu'il l'avait élevé comme son fils, qu'il portait son nom, qu'il avait grandi comme nous tous... Mais le mal était fait, père destitua Aymeric et je ne l'ai pas vu pendant longtemps. Je souffrais terriblement, mais comment lui en vouloir. Il se retrouvait sans père, mère avait menti pendant tout ce temps, lui qui se préparait pour ce jour ! J'ai pleuré, beaucoup pleuré. J'avais bien compris que la place me revenait, mais au fond de moi je n'en voulais pas, je voulais mon frère, juste mon frère. Destitué... Mon frère était tellement fier de représenter les Roncepourpre, il avait tellement travaillé, je ne pouvais pas y croire. Et pourtant, les jours suivants ont finis de m'achever, cette triste réalité ; j'étais l'héritier et si je ne l'avais pas encore compris, il était temps que je me fasse à cette idée. Les jours devenaient compliqués, je n'avais pas été formé pour ça, bien que petit à petit je prenais mes marques, j'avais l'impression de trahir mon frère, qui lui ne vivait que pour ça.

Mais les jours heureux ne durent jamais, la Révolution commençait. C'était en 1789, une date très difficile à oublier... Lorsque vous voyez votre père être attrapé par les révolutionnaires et tué, vous n'avez malheureusement qu'une chose à faire, fuir. J'étais sans père mais, pas sans mère, il me restait elle et Aldric et malgré mes efforts à courir comme un dingue et ma voix qui portait, leurs prénoms résonnants, je n'ai su les retrouver. J'espérais ce jour-là qu'ils n'avaient pas vécut la même chose que mon paternel. Qu'importe où j'allais, tout n'était que ruines et cendres, des bâtiments noirs qui fumaient encore... La désolation en personne. J'étais dans un cimetière, un très vieux cimetière. J'avais marché sans vraiment voir où j' allais. J'étais fatigué, faim et soif, ma gorge commençait à sèche. C'est en commençant à grelotter que j'allais me caler derrière une pierre tombale. Mon confort, c'est là que je voyais à quel point j'avais été chanceux, j'avais des serviteurs, je n'avais qu'à demander quelque chose et une personne me l'apportait... Oui, très chanceux.

Mais je ne l'étais plus et j'en devenais bien conscient lorsqu'un... Une... Main ? Sortait de terre. Une ancienne pierre tombale, il était impossible d'y lire les dates ou même le nom, mais ce corps... Il se tirait de terre en geignant, il tirait sur la terre pour s'aider à en sortir. J'étais effrayé et encore c'est un faible mot. Bien que plutôt grand, j'arrivais à me cacher derrière ce bloc de terre en posant mes mains sur ma bouche, essayant au maximum de ne pas me faire repérer. Je fermais les yeux, priant silencieusement que cette bête s'en aille rapidement. Malheureusement pour moi, ou heureusement, il était près de moi. Grand, puissant, une mâchoire avec des dents si blanches que le rayon de la lune laissait son empreinte dessus. Je l'implorais de me laisser vivre, lui disant que j'avais une famille à retrouver. Peut-être que la bête avait vécu elle-même cela, je n'en sais rien, mais en me redressant par la seule force de son bras, elle me proposa un pacte. Dix ans en tant que calice contre la protection de l'immortel. C'était une chance pour moi de retrouver mes frères et ma mère et sans penser à tout ce que ceci pouvait engendrer, j'acceptais. La morsure était tellement douloureuse que j'ai cru en mourir et ce sang presque noir que j'ai dû boire... Ce n'était là que le début des séquelles. Je me réveillais le lendemain, ou quelques jours après je ne sais pas, la gorge totalement asséchée. Dès que je croisais quelqu'un, je ne sais pas quelle malédiction, je pouvais entendre son sang pulser dans ses veines et cette force à me retenir... Malheureusement je n'ai pas toujours su retenir mes pulsions animales et à mon goût, j'ai bien trop souvent succombé. Ce qui est fait est fait, je ne souhaite pas me rappeler ce passé.

Je commençais à vivre cette nouvelle vie en tant que vampire, sans jamais perdre mon objectif : Retrouver ma mère et mon petit frère, en espérant que Aymeric lui, n'avait pas eu à subir cette rébellion. Les années passaient plutôt rapidement, lorsque vous devenez immortel votre vision change complètement au niveau du temps. Pour faciliter les recherches, mon maître n'avait pas hésité une seule seconde à m'expliquer la chose, mordre, transformer, protéger. Sur le début, je ne comprenais pas vraiment pourquoi cette obligation de transformer, mais rapidement ça devenait clair ; les hommes ont des capacités limitées, mais les bêtes non. Mais cette lueur de peur et d'admiration dans les yeux des hommes en face de moi, cette humanité qui a été la mienne... Quelque chose avait disparu chez moi certes, mais ce quelque chose ne devait pas s'éteindre, je ne sais pas si c'était terriblement attristant de les voir s'offrir pour presque rien ou alors émouvant de voir à quel points ils étaient déterminés. Je ne sais plus combien de personnes j'ai mordu, mais les premières fois, beaucoup ne se sont jamais relevés et j'en étais étonnamment désolé. L'un d'entre eux, Érèbe, était différent. Je ne voyais pas un simple compagnon en lui, mais un homme de main, quelqu'un sur qui j'étais sûr de compter. Bien-sûr on ne juge pas au premier regard, mais le temps confirma mes dires. Il est resté près de moi à la seconde même où nous nous sommes rencontrés, sans jamais faiblir ni me trahir, je ne sais pas si un jour je trouverai plus loyal que lui.

Mon acharnement porta ses fruits, il était seul certes, mais en vie ! Mon petit frère, à mon goût bien trop d'années sans sa présence. Je le prenais si fort dans mes bras, il était à deux doigts d'être étouffé le pauvre, en plus que je ne savais toujours pas maîtriser ma force. Ma mère avait succombé à une maladie me raconta Aldric, j'en souffrais certes, mais j'avais maintenant mon petit frère et plus jamais je ne laisserais quelqu'un ou autre me l'enlever. Dix ans sans lui, c'était tellement incroyable de le retrouver maintenant... Nous ne restions que très peu au même endroit, n'ayant plus vraiment d'endroit que nous pouvions appeler "maison". Maison... C'était un soir où la nuit était pleine que je commençais à réfléchir, la glace s'installait rapidement sur la terre et les créatures des ténèbres devenaient nombreuses et très violentes. Inquiet pour la sécurité de mon frère, nous quittions les lieux pour nous éloigner des vampires. Je refusais catégoriquement que mon frère ait à subir ça, il n'était plus le petit garçon, mais bien trop trouillard qu'il lui arrive quelque chose, je décidais de nous éloigner des plaines de guerres. Cependant, pour me tenir informé de l'avancée de cette histoire sanglante, j'envoyais Érèbe qui n'y risquait rien. Nous nous sommes séparés, mais il reviendrait, je n'avais aucune crainte là-dessus.

Avec Aldric, nous avons pris la décision de retourner au manoir. Il ne ressemblait plus à ce que nous avions connu, le corps de père n'était de toute manière plus là. Aucune sépulture pour nos parents, mais qu'importe, j'ai l'impression qu'ils n'avaient pas le droit au repos tant mérité. Nettoyer le terrain fut quelque chose de très douloureux, retrouver des tapisseries, des bout d'objets, des vetements... Et devoir les jeter était un vrai crève cœur, mais nous apprendrons de ceci. Je me souviens avoir été très seul pendant ce grand nettoyage, ayant besoin de réfléchir à la suite, au retour d'Érèbe et des nouvelles qu'il rapporterait. Grâce à beaucoup de persévérance, le manoir fut rapidement sur pied, nous allions enfin reprendre une vie correcte et surtout, sédentaire et sans danger. Ayant repris les rênes du manoir, j'appliquais le Caliçat. Les temps de guerre étaient inutiles, pourquoi ne pas plutôt prendre avantage pacifiquement bien entendu de cette trêve ? Bien des vampires ne seraient pas d'accord, j'en étais conscient, mais la loi était la loi, les personnes qui refusaient de la respecter, j'en faisais mon affaire.

Et j'étais servi, les nouvelles qu'Érèbe me ramena du front me rendaient dingue. Mon aîné, Aymeric était bien vivant et par-dessus tout il avait massacrait des humains ! J'étais ravi que le Caliçat ait été appliqué après ces dix ans de guerre, ce massacre infernal ayant enfin pris fin, les conneries démentielles de mon frère aussi. Il n'est pas ravi du tout, mais il n'est pas en mesure de ne pas obéir.

Le Caliçat... Si vous aviez vu cette manière d'exploiter les humains, des esclaves humains qui n'avaient pas eu d'autre choix que d'offrir leurs services... C'était extraordinaire, et sans jamais user la force. C'est ce genre de chose que je voulais pour le Bourbier. J'ai énormément pris parti à sa création, quelle idée... Merveilleuse ! J'ai l'impression d'être pris pour un fou, mais sérieusement, si vous aviez vu vampires et humains co-habiter ensemble, sans pour autant se jeter les uns à la gueule des autres, c'était vraiment incroyable. Le temps avait passé, mais grâce à mon sang qu'Aldric consommait, il a pu passer les âges. Incroyable n'est-ce pas ? Nous sommes à l'an 3000, et son beau visage n'a pas bougé d'une ride, il a toujours cette fragilité sur le visage.

Aujourd'hui, l'an 3301, Je gère le Bourbier d'une main de maître, le manoir est à nouveau sur pied, Érèbe toujours à mes côtés et Aymeric vivant. Il n'accepte pas le Caliçat, mais qu'importe, il aura beau ronchonner, ce n'est pas ça qui va changer. Je porte beaucoup d'intérêt au dressage des humains, qui sont pour la plupart d'entre eux fascinants.


❝L'ombre derrière l'incarnation



Pseudo : Sven
Certifiez-vous être Majeur  ? : A l'international.
Comment ton joli minois est arrivé sur le forum ? : Je recherchais un forum manga + vampire. ET ME VOICI MERCI GOOGLE.
Quelque chose à dire à ce propos  ? : Il est beau, vous êtes tous beaux. Je vais faire de mon mieux pour le forum, alors prenez soin de moi !

© Tous droits réservés, codage by Milady.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Lien de sang ? : Non
Garde du Manoir
Othello
MessageSujet: Re: Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires. Sam 29 Oct - 20:59
Quelques détails à revoir

Bonsoir ! o/
Je te souhaite encore la bienvenue parmi nous, et je suis ravi de voir que ce prédéfinis t'a intéressé.

J'ai donc bien lu ta fiche, pour le caractère tout est en ordre, il n'y a pas de fautes d'orthographes désagréables à l’œil, mais sur l'histoire je ne peux hélas pas te valider pour le moment.

Je m'explique, ceci est le prédéfinis le plus important du forum tu t'en doutes, mais de ce fait nous sommes beaucoup plus exigeant dessus ( comme expliqué dans la fiche informative des prédéfinis ). Et bien que tu ai repris les lignes données ce n'est en quelque sorte pas suffisant dans le sens où on demande que cela soit réinterprété à ta manière. On sent plus que tu as reformulé les informations données, mais les points de fiche de prédéfinis sont vraiment à développer ensuite dans la fiche.

Il y a des points qu'on aimerait voir plus travaillés, qui sont passés un peu rapidement dans la fiche.  ( La restauration du Manoir, le moment de révolution, sa vision des choses sur le Caliçat, le départ d'Alastair du manoir avant sa rencontre avec le Vampire, etc... )

Si tu n'as pas la foi de le faire -ce que je comprendrais- je t'invite à faire un personnage pour lequel nous n'aurions aucune exigence. ( Un dresseur par exemple ça se rapproche d'Ala. )

Si tu as besoin d'aide, si tu as des questions n'hésite pas à nous contacter par MP.
Courage.  dhug

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires. Ven 4 Nov - 1:45
Le grand maître des belettes (aka Érèbe) été sur la cb quand j'ai terminé, mais au cas zouuuuuu... Je poste ici pour préciser que j'ai pris en compte ce qui n'allait pas et j'ai... Normalement terminé.

Du moins, j'ai bien détaillé faux-cul
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 162
Lien de sang ? : Non
Garde du Manoir
Othello
MessageSujet: Re: Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires. Sam 5 Nov - 18:20
Bienvenue parmi nous


Me revoilà !
Maintenant que les points qui n'allaient pas ont été revu je peux enfin te valider inlov

C'est beaucoup mieux au niveau de l'histoire c'était bien plus agréable à lire ! Tu t'es approprié le personnage comme nous l'attendions, et bien mieux détaillé les parties d'histoires du personnage. Tout est en ordre.

Je te conseillerais juste de bien utiliser un registre soutenu dans tes futurs rp pour jouer Alastair qui se doit d'honorer son rang de Noble ( même pour les insultes 8D ) et de faire ressortir aussi ses côtés plus sombres/défauts.

Voilà voilà je pense que nos habitants vont être ravi de te voir débarquer en rp, je conclurais mes mots par le fait qu'Érèbe n'a plus qu'à montrer ses fesses  =u=

À présent que tu es un résident du Manoir de Roncepourpre tu as été ajouté au groupe Vampires et tu peux maintenant consulter les recherches de Maîtres/Calices ou poster la tienne ici, demander des appartements dans cette section et créer des prédéfinis ici. Aussi la section des journaux de liens t'es ouverte, importante pour te construire des liens avec nos membres et pour pouvoir suivre ta chronologie. N'oublie pas de recenser ton avatar et ta marque !

Bon jeu parmi-nous !
Othello.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires.
Revenir en haut Aller en bas

Alastair de Roncepourpre ♛ L'or laisse des traces noires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LIVRE D'OR ⚜ parce qu'un prout, ça laisse des traces. (y)
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Laisse la force te guider [libre]
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roncepourpre :: Les Archives :: Le Registre :: Fiches validées Vampires-