RechercherRechercher  AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 32
Chasseur
Icare
MessageSujet: Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric Sam 12 Nov - 21:56


Vengeance erronée, blessures infligées




Icare revenait de sa longue chasse, un sanglier sur le dos qui avait succombé de sa flèche empoisonnée quelques heures plus tôt. Les cuisines du manoir accueilleraient soigneusement sa dépouille en leur sein. L'humain aurait préféré les combler avec davantage de gibier. Il appréciait être récompensé pour ses services après tout. Son esprit fut cependant captivé par une scène en sortant de la vaste pièce où les effluves alimentaires étaient reines au moment où il passa devant la salle des trophées. Un humain, sans aucun doute un calice fut forcé de se mettre à genoux sur l'estrade située en son centre par son maître. Ses mains étaient restreintes dans son dos, sévèrement liées par une cordelette. Le claquement de la lanière en cuir sur la peau blafarde de son dos retentit subitement dans les airs tandis qu'il tenta de retenir un cri de douleur. Elle s'abattit de nouveau, encore et encore en une atroce mélodie, celle de l'humiliation. Des larmes finirent par tracer leur sillon sur les joues de l'humain désormais à bout de force alors que les spectateurs agglutinés autour de ce macabre spectacle continuaient à le contempler dans le silence absolu.

La rage d'Icare fit froncer ses sourcils, illuminant l'azur de ses prunelles d'un voile de vengeance. Il écraserait la condescendance de ce vampire cette nuit de ses propres mains. Il le connaissait de vue et se souvenait vaguement de sa chambre. Les claquements ne cessaient de vibrer dans les airs mais la ronce ne demeura pas plus longtemps sur place. Cet acte aurait presque l'effet d'un vomitif sur lui s'il persistait à pourfendre le fils de la nuit de son regard enflammé de haine. Icare retourna dans sa petite chambre. Il était bien heureux de ne pas avoir eu de proposition de caliçat jusqu'à maintenant. Devenir calice serait pour lui le pire de tous les supplices. Assis sur son lit, il contempla les tremblements de fureur conquérir sa main droite. Elle trépignait d'impatience de planter le poignard dans le coeur de ce répugnant vampire. L'humain se leva brusquement de son lit et se dirigea vers sa salle de bain pour se rafraîchir le visage. Il fixa le reflet renvoyé par son miroir immaculé. Il ne pouvait distinguer que de la fureur ternissant l'éclat de son image. L'homme à la chevelure presque neigeuse se mordit la lèvre inférieure et finit par tourner les talons pour aller s'emparer de la dague dissimulée dans le tiroir de sa commode.

Les rayons du soleil s'étaient résignés à laisser place à la noirceur de la nuit et la brillance de ces boules de poussières astrales. Icare sortit discrètement de sa chambre après s'être muni d'une petite épingle pour pouvoir forcer en douceur la serrure de la chambre qu'il visait si jamais celle-ci était fermée à clef. L'humain vagabonda dans les couloirs l'air de rien pour ne pas susciter une quelconque suspicion à son égard. La porte de la chambre visée entra quelques temps plus tard dans son champ de vision. Ses prunelles inspectèrent brièvement les alentours tandis qu'il se rapprochait d'elle afin de vérifier qu'il était bien seul dans cette partie du manoir à ce moment-là. L'absence de la moindre présence le fit s'atteler à la tâche. Il inséra son épingle dans la serrure de la porte et la déverrouilla avec précaution. Il n'y avait pas la moindre lumière allumée et la tentation de l'illuminer était grande mais Icare referma silencieusement la porte derrière lui. Heureusement qu'il ne faisait pas nuit noir et qu'il pouvait tout de même voir l'intérieur de l'appartement. L'humain s'invita de lui-même et le visita avec beaucoup de prudence à la recherche de sa victime.

Une masse sombre étalée sur le lit attira son attention. Il s'agissait du vampire à sa grande surprise. Que faisait-il à dormir ? N'était-ce pas une créature de la nuit ? Bien qu'intrigué, Icare grimpa soigneusement sur la créature en faisant attention à ne pas l'effleurer. Son poul était effréné tant il prenait d'énormes risques en agissant de la sorte. La moindre erreur de sa part chamboulerait son meurtre. Et Icare brandit sa dague au-dessus du coeur du vampire ...  

♆ Liia/Origami


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 57
MessageSujet: Re: Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric Dim 13 Nov - 22:31

Icare

Aymeric

Vengeance erronée, blessures infligées

[Extrait du journal d'Aymeric ]
"Le rêve... Ce que je pensais avoir perdu lorsque j'ai cru être maudit. Mais les vampires continuent de rêver. Lorsque nous dormons nous pouvons encore produire des rêves ou des cauchemars...Bien que notre sommeil, le mien en tout cas est plus léger. Mais il me semble qu'il en a toujours été ainsi. Un sommeil de surface, pourtant j'ai toujours apprécié rêver, avoir un endroit où rien ne semblait être dicté d'avance. Je n'ai jamais bien compris comment cela fonctionnait mais  ce que je sais  qu'ils permettent de penser à autre chose que nos problèmes du quotidien.  "

----------
Sa promenade au sein du manoir l'avait mené à un bien triste spectacle. Si affligeant qu'il en était parti dégouté. Son frère n'était pas censé laisser passer ce genre d'écart. Un vampire pouvait bien punir un humain s'il avait fait une erreur, jusque là tout était normal, mais  il ne tolérait pas que ce soit fait de cette façon en public. Il y avait des manières de punir, des manières de faire plus acceptable que ça. Ses pas claquaient dans le couloir, s'il avait pu il aurait frappé directement au bureau de son frère mais il savait que cela ne servirais à rien. Son chien lui sauterais dessus avant même qu'il puisse s'approcher. Et s'il avait été le maître des lieux il aurait montré au vampire ce qu'il en coutait d'agir avec si peu de jugement. Il préféra rentrer dans sa chambre, la solitude était préférable devant cette agitation grotesque.

Il se mit derrière son bureau, pour écrire un peu dans son carnet ses pensées actuelles. Au bout de quelques phrases, il rangea sa plume, referma son carnet et tourna la tête vers son lit, pensif. Il faisait nuit, c'était une heure pour sortir, s'aérer l'esprit, chasser quelques animaux  pour aiguiser ses sens de prédateur mais  lassé il avait envie de fermer les yeux pour se laisser emporter par un rêve quelconque. Il se leva doucement puis après avoir éteins toutes lumières pouvant empêcher sa concentration il laissa tomber sa vielle carcasse de vampire sur le lit.

Le silence de rassurant de sa chambre, l'incita à fermer les yeux et à laisser son esprit vagabonder au travers de ses champs de pensées. Il le laissa courir sans lui tendre d'obstacle. Des images agréables commençaient à se former quand son oreille  l'avertit d'un bruit suspect. Un bruit qui ne rentrait pas dans l'ordre de sa chambre. Il resta immobile attendant de voir la suite. Dans l'obscurité un maigre sourire se dessina sur ses lèvres. Il pouvait sentir l'envie de meurtre fondre sur lui. Le pouls de l'humain raisonnait dans ses oreilles tel un tambour le sommant de se réveiller.

Il attendit que l'humain lève son bras prêt à lui planter la dague dans son cœur pour, dans un geste vif l'attraper par le cou et par le poignet tenant l'arme. Il le renversa au sol et serra assez fort le poignet pour lui faire lâcher son arme. Il avait enchaîné ses mouvements avec rapidité et la suite fut aussi réalisé avec une grande vélocité. Prenant la dague de sa main libre l'autre tenant son cou il la planta dans sa cuisse en faisant bien attention de ne pas toucher de muscle. Il savait qu'il n'avait pas le droit d'abimer un humain ici, même si celui-ci avait essayé de porter atteinte à sa vie. Son regard le fixa sombrement, tout son être n'était que colère en vers cet humain qui avait osé pénétré sa chambre


- Je vous donne trente secondes pour me donner votre identité, me dire qui vous envois et pour quelle raison ! Sinon votre magnifique dague se plantera de nouveau dans votre peau...


Chuchota-il contre son oreille. Il se redressa pour le détailler, mieux voir qui avait entreprit cette folle aventure de le tuer. L'odeur du sang remonta jusqu'à ses narines mais Aymeric pouvait se retenir, bien que cela commençait à faire un petit moment qu'il n'avait pas bu de sang humain. Il préférait les femmes et dans ses lieux il était difficile d'en trouver...Encore une règle stupide du Calicat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 32
Chasseur
Icare
MessageSujet: Re: Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric Jeu 1 Déc - 2:43


Vengeance erronée, blessures infligées




Icare était à présent au-dessus du vampire, prêt à pourfendre son coeur de sa dague mais il fut rapidement désarçonné par ce dernier, violemment renversé sur le sol. Son arme se retrouva vivement plantée dans sa cuisse et la ronce hurla de douleur tandis que son corps fut parcouru de spasmes de soufrance. Certes, l'humain savait pertinemment qu'il ne faisait aucunement le poids face à un suceur de sang concernant la force physique mais il n'aurait jamais cru qu'ils pouvaient être autant rapides. Il n'eut même pas le temps d'ouvrir les yeux que la lancinante douleur de la lame ancrée dans sa chair si tendre et douce remonta le long de son corps.

Icare ♆ Comment avez-vous osé maltraiter cet humain en public. Je vous le ferai pay ... Ngh ! yer ...

La ronce n'était pas du tout convaincante avec un ton aussi douloureux et entrecoupé de son souffle erratique. Icare n'avait jamais été transpercé de la sorte et la violence de ce coup lui faisait perdre peu à peu ses forces. Son profond carmin avait déjà commencé à s'écouler le long de sa cuisse pour alors se répandre le long du plancher de la chambre. Il espérait que le vampire ne succomberait pas à cette odeur tentatrice et l'achèverait d'une morsure. Il savait bien sûr que les ronces comme lui ne pouvaient pas être violentées par les êtres de la nuit mais à en juger la réaction de celui-ci, il ne pourrait pas compter sur cet avantage. Il tenta alors de s'extirper de son emprise en lui assénant un coup de genoux très brutal au niveau de son bas ventre à l'aide de sa jambe valide avant de ramper en agonisant jusqu'à la sortie. La tension était si palpable que son coeur se mit rapidement à battre la chamade tandis que des gouttes de sueur perlèrent le long de ses tempes. Il abandonna finalement de continuer à ramper. La douleur était beaucoup trop intense. Icare se contenta de s'allonger sur le dos et de retirer la dague en hurlant à s'éclater les poumons. Une fois l'arme retirée, il la fit valser sur le sol et se mit à haleter rapidement.

Il ne savait pas du tout ce que le vampire lui réserverait par la suite et n'en était ainsi pas du tout rassuré. La ronce porta sa main au niveau de sa blessure pour pouvoir la compresser et tenter de faire arrêter le saignement. Un gémissement de torpeur franchit ses lèvres. Il se mit à repenser aux incessants claquements de fouet que dut subir l'humain sur la place. Il avait vraiment du endurer beaucoup de souffrance. Icare était bien heureux d'être une ronce. Il n'était de la sorte pas obligé de se soumettre au caliçat. Il ne pourrait pas supporter d'être le jouet vivant d'un vampire. Obéir aux ordres d'un autre n'était pas du tout de son ressort. Il n'était capable que d'obéir à ses propres désirs. Personne ne pourrait l'obliger à cesser d'être le maître de ses actions.

♆ Liia/Origami


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 57
MessageSujet: Re: Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric Dim 4 Déc - 23:41

Icare

Aymeric

Vengeance erronée, blessures infligées

[Extrait du journal d'Aymeric ]
"  Le désir des humains est d'être totalement libre ...Je le comprend mais je dois le nier pour le bien de la communauté. Loin dans mes souvenirs je garde à l'esprit l'idéal qui avait réuni les révolutionnaires afin de se battre contre les institutions qui les privaient de leur liberté. Moi, jeune noble, je m'étais battu avec eux dans l'optique d'un monde meilleur. Les hommes se battent la plupart du temps pour leur liberté, alors devant le Calica qui n'est qu'une immense mascarade il est normal qu'ils cherchent à s'en sortir. Mais les hommes ne peuvent être libre. Quand ils le sont, ils ne sont que destruction et mépris pour les autres formes de vie. Ils gâchent leurs compétences par simple ambition d'écraser les autres. Non, les hommes sont nés pour nous servir. Je suis certain que nous serons tirer le meilleur parti des hommes sans qu'ils succombent à leur défauts. "

----------
Grâce à son instinct particulièrement développé par des décennies d'entrainement, Aymeric évita le coup en se dégageant du corps de l'humain laissant le couteau planté. Il aurait pu l'arrêter mais, il était maintenant d'humeur joueuse. Voir un humain dans sa chambre le rendait fou de colère mais il ne pouvait pas nier son courage ou sa grande bêtise. Il avait compris que c'était une totale méprise. Il s'en sentait presque vexé qu'il soit comparé à ce méprisable vampire.

La situation était complètement sous son emprise, Aymeric le laissa faire sans craindre qu'il s'enfuit. Ce pauvre humain n'arriverait même pas à la porte. Il fallait bien avouer qu'il avait une certaine force à se trémousser comme ça pour sortir de ses griffes. Il se plaisait à l'observer se démener à avancer.

Tranquillement, il alla ramasser le couteau. Le vampire se perdit un peu dans la contemplation du sang. Cette couleur si belle, ce rouge si profond, cette odeur charmant ses papilles. Mais il se retient de lécher la lame il ne pouvait pas oublier qu'il était un noble et un noble ne pouvait pas agir de façon si barbare! Il s'approcha ensuite de l'homme n'hésitant pas à le regarder de haut puis il posa son pied sur son torse. Il profitait de la grave faute de cet humain pour se permettre ce genre de pratiques non toléré à d'autre moment. Il se pencha doucement prenant soin de bien appuyer afin que le jeune humain sente sa vulnérabilité.


- La vengeance est une belle œuvre quand elle n'est pas réalisée par un être stupide ! Attaquez un vampire est une bien folle entreprise et davantage s'il y a erreur sur celui-ci !


Il mit un peu plus de force sur son pied pour voir l'expression de souffrance apparaitre sur son visage

-Afin d'honorer votre force de caractère, je vous donne une seconde chance ... Qui êtes vous? Bien que je crois avoir compris la raison de votre visite nocturne expliquez-moi votre présence dans la chambre d'un Roncepourpre !


Il défit sa pression pour se mettre à son niveau le poignard en main, n'hésitant pas à s'en resservir s'il l'humain le décevait. A l'inverse s'il devenait raisonnable il envisagerait peut-être de le soigner. Il détestait les humains mais son âme de noble guerrier aimait récompenser les gens forts et courageux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric
Revenir en haut Aller en bas

Vengeance erronée, blessures infligées ♆ Aymeric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» nouvelle table des blessures pour les héros
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» Sondage BLESSURES
» Les blessures du coeur sont profondes [En cours]
» Je venais pour toi, pas ... Pour lui ! Louise&Aymeric

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roncepourpre :: Chambre d'Aymeric de Roncepourpre-